Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

La Cinquième a montré la voie

21/01/2000

Après les satisfecit d'audience de TF1, France2 et M6 pour 1999, La Cinquième n'est pas en reste. Jean Mino, son directeur général adjoint, note avec délectation que les autres chaînes se sont fortement inspirées, en particulier en fin d'année, de concepts initiés par ses équipes. Comment se comportent vos nouvelles émissions d'access prime time? J.M. La Cinquième marque encore plus sa différence avec ces programmes de contenu. Après seulement deux mois, ils marchent aussi bien que les documentaires grand public programmés précédemment. N'est-ce pas difficile de marquer votre différence face à des chaînes privées ou publiques à la recherche d'émissions dites de sens? J.M. On a réussi lorsque l'on est imité. Or, je constate précisément que certaines des recettes de La Cinquième sont reprises par d'autres chaînes. Par exemple? J.M. J'ai été très satisfait, le 31décembre, de constater qu'une partie du programme de la matinée de TF1 était axée sur le voilier Fleur de Lampaul, alors que celui-ci donne lieu à une émission documentaire régulière sur La Cinquième depuis plus de deux ans. Par ailleurs, sur France2, j'ai vu que le premier pays à passer à l'an 2000, les îles Tonga, était servi par le bateau Noé. Un bateau qui nous a permis de diffuser une dizaine de documentaires de 52minutes. Et lorsque j'entends certains responsables de grandes chaînes parler de contenu et de télévision de sens, j'ai l'impression de retrouver une partie de nos slogans, notamment «Avec La Cinquième, on en apprend tous les jours». Je constate cela avec plaisir en me disant que nous avons été précurseurs. Tout cela ne vous banalise-t-il pas? J.M. Non. En treize heures de programmes quotidiens, nous proposons entre trente et quarante émissions de formats et genres différents. Quels sont vos objectifs pour l'année 2000? J.M. Il nous faut continuer à progresser de 0,1 à 0,2point pour, sans perdre notre âme, atteindre l'objectif de 5% de parts de marché que nous nous sommes fixé, le président Jérôme Clément et moi-même. Nous sommes passés de 4,5% en 1998 à 4,6% fin 1999. Je reconnais que cette augmentation est modeste, mais à l'aune de ce que représente la chaîne par rapport à ses concurrentes, c'est un bon résultat. De plus, nous avons progressé en programmant des émissions plus exigeantes. Tant mieux, c'est ce que nous voulions. Enfin, la notoriété de la chaîne s'est nettement améliorée auprès du grand public.

Envoyer par mail un article

La Cinquième a montré la voie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.