Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Une nouvelle taxe pas très sport

11/02/2000

L'Assemblée nationale a voté le 4février en faveur d'une taxe de 5% sur tous les droits TV du sport: il en coûtera 180MF par an aux fédérations. Les droits vont-ils flamber?

La Ligue nationale de football (LNF) va bientôt sortir son chéquier. Le ballon rond sera en effet l'un des principaux bailleurs de fonds de la nouvelle taxe de 5% applicable sur les droits télévisuels des compétitions sportives. Votée le 4février par l'Assemblée nationale dans le cadre de la loi sur le sport (1), cette taxe, payée par le détenteur des droits, devrait s'appliquer à tous les contrats signés entre un organisateur français et une chaîne de TV pour une diffusion en France (cf. l'encadré). Montant annuel des transactions: 3,5MdF, selon les estimations du ministère de la Jeunesse et des Sports.«Nous maîtrisons le montant des droits des principaux événements, mais nous n'avons qu'une connaissance partielle des contrats signés avec des organisateurs privés, comme certains trophées», reconnaît-on aussi dans l'entourage de la ministre. La taxe, dont la mise en application devrait intervenir dès juillet 2000, prévoit de rapporter 75MF pour les six derniers mois de l'année, et de 180 à 200MF pour une année pleine. L'argent ainsi récolté sera redistribué par le Fonds national du développement du sport (FNDS), qui gère la cagnotte du Loto sportif. Il doit servir au développement du sport amateur.

Vers une inflation des droits

Pour sa première année, la taxe devrait ainsi coûter plus de 100MF au football et 10MF au tennis. Le rugby, lui, contribuera à hauteur de 3,5MF.«Cela représente le budget de deux équipes professionnelles de D2,explique Arnaud Dagorne, directeur de la Ligne nationale de rugby.Il va maintenant falloir trouver cette somme ailleurs, par exemple en attirant de nouveaux annonceurs.»Les diffuseurs, eux, n'auront pas à mettre directement la main à la caisse. Sans montrer une grande inquiétude, ils ne se font pas d'illusion: cette nouvelle taxe participera sans doute à la future inflation des droits sportifs. À TF1, notamment, on explique n'avoir«jamais vu de droits TV reconduits à la baisse»... (1) La loi défendue par Marie-George Buffet passera au Sénat les 7, 8 et 9mars avant de revenir devant les députés pour une seconde lecture.

Envoyer par mail un article

Une nouvelle taxe pas très sport

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.