Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE QUOTIDIENNE

Et un, et deux, et trois projets

03/03/2000

Trois quotidiens nationaux sont en projet. Quelles chances ont-ils de s'implanter durablement sur le marché? Analyse.

Jamais la France n'aura connu autant de projets simultanés de quotidiens nationaux généralistes. L'un d'entre eux, à dominante culturelle, est conduit par Henri Pigeat, ancien patron de l'AFP. Un autre, emmené par le chroniqueur Philippe Meyer, se positionne comme«quotidien généraliste de complément». Last but not least, François Pinault réfléchit à un quotidien libéral, doté d'un budget de 500millions de francs. Ces titres ont-ils une chance de survie sur le marché français, où le dernier lancement réussi date de 1973 (voir encadré)? Sur le plan de la diffusion, d'abord, la tendance n'est pas spécialement au beau fixe. HormisLe MondeetLibération,tous enregistrent un recul sur les cinq dernières années. Mais, élément nouveau depuis 1998, les recettes publicitaires, elles, s'envolent.«En deux ans, les quotidiens ont vu leurs recettes publicitaires bondir de 50%,constate Luciano Bosio, directeur général de Carat Presse.Cela peut évidemment encourager des projets.»

Attirer les annonceurs

Encore faut-il qu'ils disposent de l'envergure suffisante pour séduire les annonceurs. Les quotidiens d'Henri Pigeat et de Philippe Meyer visent 10000 à 20000exemplaires vendus. Un niveau très insuffisant pour attirer les campagnes de publicité.«Les lecteurs CSP+ et cultivés de ces titres liront forcément aussiLe Monde,alors pourquoi investir sur ces titres?»,demande Jean-Michel Huguet, responsable achat presse de l'agence médias OMD. Le quotidien de François Pinault tranche bien évidemment par l'ampleur de son budget et ses objectifs de diffusion, 150000exemplaires.«En France, je constate que les cadres dirigeants et les secteurs économiques émergents n'ont pas toute l'offre de quotidiens à laquelle ils aspirent,affirme Luciano Bosio.Un journal libéral, qui soit à la fois moderne, présent en économie, en culture et sur Internet, peut trouver sa place.»Même analyse chez OMD.« S'il est capable d'intégrer les couplages existants et de valoriser un public CSP+, à ce niveau de diffusion, le titre nous intéressera fortement»,affirme Jean-Michel Huguet.

Envoyer par mail un article

Et un, et deux, et trois projets

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.