Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Médiamat: le service public trinque

10/03/2000

Le nouveau panel Médiamat affecte surtout la télévision publique. Mais toutes les chaînes subissent une baisse d'audience et de part d'audience.

Coup dur pour les chaînes hertziennes. Une semaine de résultats Médiamétrie, intégrant les foyers numériques, révèle chez toutes une érosion de leur part d'audience et de leur audience (voir tableau) au profit des chaînes thématiques, réunies sous le terme «autres TV».«Les chaînes du service public sont les plus touchées»,constate Emmanuel Charonnat, directeur de CaratTV, qui insiste néanmoins sur le fait qu'une semaine d'observation ne peut suffire à tirer des conclusions définitives. Pourtant, la baisse de l'audience apparaît clairement: celle de TF1 s'effrite de 1,3% et celle de La Cinquième de 8,7%. Bref, depuis que Médiamétrie a réajusté son panel Médiamat, le 28février, les chaînes hertziennes délivrent moins de GRP. Donc, toutes chaînes confondues,«l'augmentation du coût GRP sur les ménagères de moins de 50ans est de 4,6%»,analyse Carat TV. En part d'audience, com-me les utilisateurs l'avaient prévu, le recul est également sensible. Pourtant, Carat TV se déclare surpris par le faible impact de ce nouveau panel sur TF1, dont le repli n'excède pas, sur cette première semaine, 0,4%. Ce sont bien les chaînes du service public qui souffrent le plus, en particulier France2 et France3. Les cibles les plus affectées sont celles des individus de 4-10ans, des hommes de moins de 50ans et des CSP+ en général.«Les résultats montrent des disparités importantes d'un jour à l'autre, selon les programmes»,souligne William Sill, chargé d'études TV chez Zenith Media. Ainsi, auprès des 4-10ans, les autres télévisions n'ont réalisé, mercredi 1er mars, que 12,9% de parts d'audience, contre 15,1% sur la semaine. La raison tient aux programmes proposés, ce jour-là, par les chaînes hertziennes. Idem pour la bonne part d'audience auprès des hommes de moins de 50ans, des vendredi 3 et samedi 4mars, due selon Carat aux matchs de football diffusés sur Eurosport.

Le prime time résiste bien

Autre remarque, le week-end ne semble pas susciter de conduite télévisuelle particulière. Il permet de rééquilibrer les durées d'écoute, par individu, des autres jours. Si les premiers résultats pouvaient laisser croire que les abonnés numériques regardaient moins la télévision, c'est faux: ils y consacrent plus de 201minutes, contre environ 195minutes pour le public des chaînes hertziennes. Dernier constat, favorable à celles-ci:«Les télévisions hertziennes sont nettement moins fragilisées en prime time qu'en journée ou en deuxième partie de soirée», observe Stéphanie Brémond, directrice des études et de la recherche d'Initiative Media. Le grand carrefour télévisuel du soir arrive encore à bien résister aux chaînes thématiques.

Envoyer par mail un article

Médiamat: le service public trinque

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.