Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE QUOTIDIENNE

Nous restructurons le Midi libre

17/03/2000

Le Monde,qui détenait déjà 15% du capital du Midi libre en partenariat avec la Banexi, s'apprête à prendre le contrôle du groupe de presse de Montpellier en rachetant les parts des actionnaires historiques. Jean-Marie Colombani, président du directoire, explique les objectifs de cette opération. Et précise ses projets. Quel rôle comptez-vous jouer au Midi libre? Jean-Marie Colombani. Le Midi libre se trouve dans une phase de transition, marquée par le départ de ses actionnaires historiques, le prochain changement de ses statuts juridiques et la perspective d'une introduction en Bourse. Il était logique qu'il s'adresse au Monde, déjà dans le tour de table, pour sortir de cette situation. Aujourd'hui,Le Monderestructure le capital du Midi libre. À terme, nous prendrons soit 34%, soit 51% du capital. Quelles synergies pouvez-vous mettre en place entre les deux sociétés? J.-M.C. Plusieurs groupes de travail réfléchissent à des dossiers distincts. Nous ferons un tri dans un an. Nous sommes déjà en négociations pour vendre au Midi libre le contenu duMonde interactifpapier, qui serait retraité sous sa marque, et nous envisageons d'importantes synergies sur le Web. Nous avons également conclu un accord sur le portage duMondeauprès des abonnés de Montpellier. Enfin, le projet de création d'unAden Méditerranéesera étudié cette année. D'autres titres français ou étrangers ont-ils répondu à vos propositions de rapprochement? J.-M.C. En France, il faut d'abord que nous fassions quelque chose de convaincant avec le Midi libre. Par ailleurs, plusieurs partenaires européens devraient prochainement faire leur entrée dans Le Monde Europe [qui détient 2,86% du capital duMonde,ndlr]: les quotidiens espagnolEl Paiset luxembourgeoisTageblatt,ainsi que le groupe de luxe italien Tod's. Nous développerons notamment avec eux des projets sur le Web, en lien avec nos contenus papier. Comptez-vous rapidement étoffer votre portefeuille de magazines? J.-M.C. Nous lancerons prochainement une nouvelle formule desCahiers du cinéma.Nous avons aussi plusieurs projets dont un mensuel dédié au photo-journalisme, en collaboration avec François Siégel, et un mensuel consacré à la société du travail. Quels sont les développements à venir du Monde interactif? J.-M.C.Le Mondeinteractif est une très belle réussite. En un an, cette petite structure est devenue l'un des premiers sites de presse en France, juste derrière les grands portails. Même si elle n'est pas encore rentable, elle représente un actif très bien évalué sur le plan financier. Mais nous devons aller plus vite et plus loin. Grolier [qui détient 35% du capital] est prêt à nous accompagner dans ce sens. Nous allons investir très lourdement cette année. Quel bilan tirez-vous de l'année 1999? J.-M.C. L'année 1999 est très favorable pour Le Monde. Si nos chiffres sont validés par Diffusion Contrôle, la diffusion totale payée du journal franchira la barre des 400000exemplaires, soit une hausse de 15% depuis la nouvelle formule de janvier 1995. J'ai fixé un objectif de 25000exemplaires supplémentaires à une échéance de cinq ans.

Envoyer par mail un article

Nous restructurons le Midi libre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.