Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CHAÎNES THÉMATIQUES

Inquiétudes du CSA

28/04/2000

La situation des chaînes thématiques françaises n'est pas bonne. À court terme, les disparitions et les regroupements devraient se multiplier. C'est le constat dressé par le Conseil supérieur de l'audiovisuel.«En six ans, le nombre des chaînes, des abonnés et le chiffre d'affaires de ces chaînes ont été multipliés par quatre, mais, en parallèle, le chiffre d'affaires moyen par abonné des chaînes historiques est passé de 6 à 4francs par mois», souligne Joseph Daniel, conseiller du CSA. L'instance tire donc la sonnette d'alarme sur un secteur en forte croissance, avec de nombreuses créations de chaînes, mais dont la situation financière est plus que préoccupante.«Il y a de plus en plus de nouveaux entrants, mais dans des projets de plus en plus modestes, avec une majorité de programmes achetés et moins de productions propres. Et le risque existe que l'offre s'aligne sur les standards les moins coûteux.»Déjà, quatre chaînes du groupe UPC (devenu le 4e câblo-opérateur en France) viennent de bénéficier du régime déclaratif, avec des quotas de diffusion plus permissifs que ceux des chaînes françaises.

Inverser le mouvement

Avante, E-nergie, Extreme Sport et Expo, déjà rentabilisées sur d'autres marchés, peuvent ainsi faire leur apparition en France. Un déséquilibre qui agace le CSA, qui attend le vote de la loi audiovisuelle pour réguler ce secteur et inverser ce mouvement de paupérisation.

Envoyer par mail un article

Inquiétudes du CSA

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.