Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Franz-Olivier Giesbert au Point

26/05/2000

Franz-Olivier Giesbert prendra la tête du Point à la rentrée. Redresseur de news, il a connu plus de difficultés au quotidien Le Figaro depuis 1988.

La négociation s'est conclut très rapidement. Une semaine après son départ duFigaro, Franz-Olivier Giesbert a donné son accord à François Pinault pour prendre la direction duPoint. L'ancien directeur général duFigaro magazineet deMadameFigaro, également directeur des rédactions du Figaro, rejoindra l'hebdomadaire d'actualité présidé par Bernard Wouts le 1er septembre 2000. Il succédera à Claude Imbert, 70ans, fondateur, éditorialiste et directeur. Cette arrivée s'accompagne de la promotion de Michel Colomès, actuel directeur adjoint de la rédaction, au poste de directeur de la rédaction en remplacement de Jean Schmitt, qui a fait valoir ses droits à la retraite.Directeur de la rédaction duNouvel Observateurà 36ans, Franz-Olivier Giesbert a enchaîné depuis les responsabilités, mais avec des fortunes diverses. Le succès le plus éclatant reste sans doute le premier.

Maintenir la progression

Lorsqu'il arrive en 1985 à la tête du magazine créé par Claude Perdriel, la diffusion est en plein déclin. Vendu à 323800exemplaires en 1981,Le Nouvel Observateurest tombé à 287290ex. quatre ans plus tard. En un an, le jeune directeur de la rédaction inverse la tendance. Lorsqu'il est débauché parLe Figaroen 1988,Le Nouvel Observateura gagné en moyenne plus de 40000ex. de diffusion payée et compte 1850pages de publicité contre 1370 en 1986.«Dans un an, FOG aura révolutionnéLe Figaroou l'aura quitté», prédit alors Jean Daniel, son ancien patron. Il y restera douze ans. Mais s'il a accompagné l'ouverture idéologique du quotidien, Franz-Olivier Giesbert n'est pas parvenu à enrayer la décrue du titre, tombé de 400172ex. en 1988 à 346933ex. dix ans plus tard. L'an dernier, la relance s'est finalement faite sans lui. À l'inverse, les quatre ans passés aux commandes duFigaro magazine, de 1996 à 2000, se terminent sur une remontée symbolique des ventes en 1998, confirmée en 1999 (+1,55%). Aujourd'hui, l'homme de presse arrive auPointdans un contexte beaucoup plus favorable. Le titre, propriété de François Pinault, a passé cette année la barre des 300000ex. vendus après une hausse régulière de sa diffusion (301423ex. en diffusion France payée 1999). Ses recettes publicitaires ont bondi de 28,4% en 1999. Le sixième news pictures français reste cependant loin deL'Express. Tout le challenge de Franz-Olivier Giesbert consistera à maintenir, voire à accélérer, ce rythme de progression.

Envoyer par mail un article

Franz-Olivier Giesbert au Point

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.