Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRODUCTION

Coyotte se voit en groupe

09/06/2000

Alors que les fusions se multiplient dans les sociétés de production, celle de Christophe Dechavanne, indépendante, vient de mettre en place un plan d'entreprise sur trois ans.

Dans la production française, les sociétés indépendantes de taille correcte ont tendance à se faire de plus en plus rares. Exit celles de Michel Drucker, Patrick Sébastien et Karl Zéro, reprises par les géants européens de la production audiovisuelle. Il reste encore celles de Jean-Luc Delarue (Réservoir Prod), Nagui (Air Productions), Thierry Ardisson (Ardisson&Lumières) ou Christophe Dechavanne (Coyote Conseil). Pour cette dernière, justement, la concentration n'est pas un passage obligé.«Nous avons défini un plan d'entreprise pour les trois ans à venir, qui consiste à nous développer sous la forme d'un groupe audiovisuel»,explique ainsi Fabrice Bonanno, vice-président directeur général. Trois directions sont visées: la production audiovisuelle, la télévision et la Web TV. Dans le secteur de la production télévisée, Coyote Conseil continuera à produire cette annéeCombien ça coûte,animée par Jean-Pierre Pernaut sur TF1, à raison de douze émissions par an. Elle multiplie, par ailleurs, les émissions unitaires, comme, par exemple,Forts en gueule,animée par Patrice Laffont et diffusée sur France2 le 1erjuin en prime time (8,4% d'audience et 22,8% de parts d'audience auprès des quatre ans et plus), ouScience infuse,enregistrée pour TF1 et animée cette fois par Christophe Dechavanne. Sa diffusion est prévue d'ici à la fin du mois. En matière de télévision, la société prépare une chaîne de talk-show, dont le lancement est prévu avant la fin 2000 sur le câble et le satellite. Élaborée avec Carat France, cette chaîne compte sur un budget annuel de 40 à 50MF. Sa grille et son compte d'exploitation seraient arrêtés, mais le tour de table est encore à compléter. Enfin, sur Internet, Coyote Conseil prépare un bouquet de quatre chaînes thématiques. Elles devraient proposer deux émissions quotidiennes chacune, dont l'une serait commune à toutes les chaînes. En outre, le site coyote.fr, vitrine de la société, sera lancé le 1erjuillet.

Prêt à ouvrir son capital

Avec un chiffre d'affaires compris entre 90 et 100millions de francs aujourd'hui, Coyote Conseil«a néanmoins connu depuis deux ans une baisse d'activité liée à l'absence de Christophe Dechavanne sur une chaîne»,reconnaît Fabrice Bonanno. En attendant son retour, Coyote Conseil poursuit son chemin. Sans être fermée à toute ouverture de son capital.«Mais si nous le faisions, nous préférerions toujours un partenaire industriel, complémentaire en matière de concepts et de talents, à un partenaire financier»,précise ainsi Fabrice Bonanno. Dommage pour l'appétit des grands groupes audiovisuels en mal de croissance externe.

Envoyer par mail un article

Coyotte se voit en groupe

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W