Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CINEMA

CGR joue les arbitres entre les régies

09/06/2000

Le groupe CGR négocie la régie commerciale de ses multiplexes salle par salle. En mettant à chaque fois Médiavision et Circuit A en compétition.

Durant le Festival du film de Cannes, entre paillettes et projections, les affaires vont bon train. Les managers du groupe CGR (Cinémas Georges Raymond), l'un des quatre plus gros exploitants de multiplexes en France, ont profité de l'occasion pour signer cinq nouveaux contrats de régie. Sur place, Médiavision (266MF de chiffre d'affaires en France en 1999) et Circuit A (188MF), qui se partagent le marché publicitaire du septième art dans l'Hexagone, se sont ainsi arrachés les multiplexes CGR en construction à Evry, à Bourges, à Bayonne, à La Seyne-sur-mer et à Bruay-la-Buissière. L'affectation de ces sites reste encore confidentielle. Une chose est sûre: cette négociation est stratégique pour chacune des deux sociétés. Le groupe CGR fait en effet figure d'arbitre parmi les grands réseaux français. Si les salles Pathé et Gaumont sont en régie chez Médiavision, le groupe UGC est logiquement le premier client de sa filiale Circuit A. Or CGR dispose actuellement d'un parc de quinze multiplexes actifs et onze autres sont par ailleurs en chantier.«Nous en aurons 35 à terme,affirme Roger-Marc Lecoq, directeur général.Il y a des parts de marché à prendre très vite. Le quadrillage de l'Hexagone sera bouclé en 2003 ou en 2004.»Dans son ensemble, le parc des multiplexes CGR, aujourd'hui partagé à peu près équitablement entre les deux régies, pourrait faire basculer le fragile équilibre du marché publicitaire du cinéma.«La prise en régie des salles résulte du hasard et de négociations séparées,affirme Roger-Marc Lecoq.Je ne peux pas garantir qu'il restera le même à l'avenir...»

Âpre bataille commerciale

Dans ce contexte, les deux régies concurrentes se livrent à une âpre bataille commerciale, discutant avec CGR, multiplexe par multiplexe.«Le choix d'une régie se fait sur le montant reversé par celle-ci aux salles, en fonction du nombre d'entrées,témoigne le directeur général du groupe.Il n'est jamais le même et varie selon plusieurs critères, comme la taille des villes.»De quoi alimenter le suspens.

Envoyer par mail un article

CGR joue les arbitres entre les régies

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.