Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PROFESSION

L'UPF se retire du Blic

20/03/1998

A l'initiative de la mobilisation contre l'Accord multilatéral d'investissement (AMI, cf.Stratégiescteurs de films (UPF) n'a pas apprécié le silence du Bureau de liaison des industries cinématographiques (Blic). Ses dirigeants ont donc décidé de s'en retirer.«Vingt-six organisations professionnelles ont rejoint le Comité de vigilance contre l'AMI. Le Blic est resté en retrait,remarque Clara Mériaux-Delbarre, déléguée générale de l'UPF.Nous étions dans une institution censée représenter l'ensemble de la profession et défendre ses intérêts. Le Blic a prouvé qu'il ne sert que certains opérateurs et pas la production et la création. Ce qui était déjà le cas sur d'autres dossiers cruciaux, comme celui de la distribution.»Le Syndicat des producteurs indépendants (SPI) n'envisage pas de partir, pour l'instant, estimant que la production indépendante doit y être représentée. À l'avenir, l'UPF entend«continuer à défendre son pluralisme qui, seul, peut répondre à la demande exponentielle du public. Avec pour objectif: 200films, 200millions d'entrées»,clame son président Alain Terzian, tout en restant vigilant sur l'AMI et sur son clone le New Transatlantic Marketplace (NTM), déjà dénoncés par les autorités françaises.

Envoyer par mail un article

L'UPF se retire du Blic

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W