Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE QUOTIDIENNE

L'atout nantais de la Socpresse

16/06/2000

Le rachat surprise du Football Club de Nantes par Hersant, pour 153millions de francs, devrait profiter à Presse-Océan, le quotidien nantais du groupe mis à mal par la concurrence avec Ouest France.

Le groupe Hersant bouge encore etPresse-Océann'est pas mort. En annonçant à la surprise générale la reprise du Football Club Nantes-Atlantique la semaine dernière, Yves de Chaisemartin, Pdg de la Socpresse, a signé son plus beau contre-pied depuis son refus in extremis, à l'automne dernier, de créer une société commune avec le groupe Ouest France et les trois quotidiens de la Socpresse dans l'ouest de la France (il s'agit duCourrier de l'Ouestà Angers, duMaine libreau Mans et dePresse-Océanà Nantes). Pour un montant de 153millions de francs sur quatre ans, la Socpresse devient donc propriétaire du club de première division, imitant ainsi Canal+ avec le Paris Saint-Germain, Pathé avec l'Olympique lyonnais et M6 avec les Girondins de Bordeaux. En soufflant la mise à Reybier et à Titus Interactive, les deux autres candidats déclarés, la Socpresse poursuit au moins trois objectifs: redorer son blason et remotiver ses troupes; réaffirmer une forte présence à Nantes où, sous la pression d'Ouest France,Presse-Océana vu sa diffusion chuter de 7,7% l'année dernière à moins de 58000exemplaires, et, surtout, gagner de l'argent. Ce qui n'est sûrement pas pour déplaire au fonds d'investissement américain Carlyle qui a recapitalisé le groupe Socpresse l'an dernier.

La manne des droits TV

Le Figarodu 8juin, justement, expliquait sans manières que les clubs professionnels français se partageront plus de 8milliards de francs de droits télévisés entre 2000 et 2004, précisément la période d'engagement de la Socpresse dans le FC Nantes, qui vient de gagner la Coupe de France. De l'argent, il y en aura sans doute aussi à prendre via Internet. Le quotidien parisien d'Hersant n'hésite pas à qualifier de future «mine d'or» les droits que constitueront dans un avenir proche les images bientôt diffusées par les sites Web consacrés au sport (lire aussiStratégiesFC Nantes est un argument de plus pour le projet de télévision locale quePresse-Océandéveloppe à Nantes en collaboration avecLe Télégramme. L'enfant a donc l'air diablement joli à en croire Yves de Chaisemartin et la municipalité de Nantes, ravie d'avoir enfin assuré la pérennité du club. A priori, cela ne peut qu'être bénéfique àPresse-Océandans son combat contreOuest France. D'autant que ses pertes financières continuent à s'accumuler (on parle de 40MF en 1999). Selon Christian Coustal, responsable des trois journaux de l'Ouest du groupe,«le pôle est désormais équilibré»malgré une légère érosion des ventes en 1999. Du côté deOuest France, qui a sobrement titré «Un repreneur pour le FCN», on apprécie modérément l'affaire.«Cela ne nous gêne pas du tout...», a officiellement commenté le vice-président du quotidien de Rennes, Philippe Amyot d'Inville. Il est vrai que, sur sa zone,Ouest Francevend près de deux fois plus de journaux chaque jour que ses quatre concurrents réunis. MaisPresse-Océan, qu'on annonce mort tous les ans, n'a pas encore dit son dernier mot.

Envoyer par mail un article

L'atout nantais de la Socpresse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.