Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CONJONCTURE

Éditeurs, ayez de l'audace

30/06/2000

Les familles de presse qui ont créé ou fait évoluer de nouveaux concepts éditoriaux, sont celles dont la diffusion progresse le plus, selon l'Observatoire de l'écrit de l'OJD.

Vent d'optimisme sur la presse française. Lors de son traditionnel rendez-vous de l'Observatoire de l'écrit, qui dresse le bilan chiffré de la diffusion France payée pendant l'année écoulée, Diffusion Contrôle s'est montré très encourageant. Son président, Geoffroy Pinoncély, n'a pas hésité à évoquer«la remarquable vitalité de ce média». Avec 4,3milliards d'ex. vendus en 1999, la presse grand public contrôlée par l'OJD semble être parvenue, avec une baisse de seulement 0,38% par rapport à 1998, à stabiliser l'érosion de sa diffusion en France. Mieux,«une analyse sur dix ans démontre que les familles de presse qui progressent le plus sont celles qui ont fait preuve de la plus grande créativité,souligne Luciano Bosio, directeur général de Carat Presse.Quand les éditeurs renouvellent l'offre, créent de nouveaux titres et imaginent de nouveaux concepts, ils en sont systématiquement récompensés.»

Les masculins progressent

L'exemple de la presse quotidienne nationale est significatif. Sa diffusion n'a cessé de progresser depuis 1994, en raison d'un renouvellement de l'offre éditoriale, d'un investissement important dans le marketing publicitaire et de la recherche de nouveaux modes de distribution, comme le portage. Quant à l'essor de la presse du septième jour, il s'explique par le dynamisme des éditeurs qui ont créé de nouveaux titres, donc de nouveaux besoins pour leurs lecteurs.«La presse est un marché de l'offre», assène Luciano Bosio. Même constat en presse magazine. Après avoir été longtemps considérée comme une famille sans avenir, la presse masculine connaît depuis deux ans un développement exceptionnel de sa diffusion, comme du commercial. Contre-exemple: la presse quotidienne régionale, qui a du mal à se renouveler, a vu sa diffusion s'éroder de façon importante depuis dix ans (-7%).«Quand les éditeurs proposent de bons concepts, correspondant aux attentes d'un public, les annonceurs n'hésitent pas les inclure dans leurs plans média», confirme Gérard Noël, vice-président de l'Union des annonceurs (UDA). À bon entendeur...

Envoyer par mail un article

Éditeurs, ayez de l'audace

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.