Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RADIO

NRJ-RMC: pourquoi le dossier bloque

29/09/2000

Mardi 10octobre, le CSA doit entendre les dirigeants de NRJ Group sur la reprise de RMC. Ceux-ci devront expliquer comment ils repasseront sous le seuil légal des 150millions d'auditeurs potentiels.

La journée du 10octobre sera peut-être décisive pour l'avenir de RMC. Ce mardi-là, le groupe de Jean-Paul Baudecroux, NRJ, devra révéler aux membres du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) son plan pour se mettre en conformité avec la loi. Trois mois après avoir annoncé l'acquisition de RMC, l'opération n'est toujours pas conclue, le bassin de population couvert par les stations du groupe NRJ(1) dépassant d'environ 2millions le seuil légal de 150millions d'individus. Pour redescendre sous cette limite, NRJ peut, comme Marc Pallain, directeur délégué à la direction générale de NRJ Group, l'a déjà laissé entendre, céder l'émetteur grandes ondes de RMC, situé sur les hauteurs des gorges du Verdon. Cela permettrait de «supprimer» environ une dizaine de millions d'auditeurs, mais aussi d'économiser les quelque 20millions de francs annuels versés à l'Etat monégasque pour sa location. Seul problème, les membres du CSA seraient hostiles à cette solution. Autre possibilité, la cession de quelques émetteurs sur les différents réseaux nationaux du groupe. Inacceptable, rétorque le Syndicat interprofessionnel des radios et télévisions indépendantes (Sirti).«Le seuil maximum de 150millions d'auditeurs ne doit pas être une simple addition d'émetteurs,objecte son président, Philippe Gault.Le CSA devrait limiter à trois le nombre de réseaux nationaux détenus par un même opérateur sous peine de relancer la course aux rachats de radios indépendantes régionales.»Dernière éventualité, la vente d'un réseau, notamment Rire&Chansons.«Le groupe n'a pas particulièrement l'intention de laisser tomber la station»,insistait Marc Pallain mi-septembre. Une affirmation pour faire monter les prix? Certains opérateurs sont déjà, en effet, sur les rangs pour cette reprise, notamment LV&Co.

Inquiétudes en interne

Attendue par l'ensemble des opérateurs radio, cette décision l'est aussi en interne, où l'incertitude est très mal vécue. Récemment, la publication d'annonces de recrutement pour des postes d'animateurs à RMC a agacé. D'autant qu'une lettre de deux pages, signée du directeur général de NRJ, demandant à tous de se préoccuper un peu plus de leur travail, n'a pas calmé les esprits.«Tout est gelé,indique, dépité, un collaborateur de RMC.Nous sommes en attente de notre troisième plan social. Cependant, avec NRJ, ce ne sera pas forcement pire qu'avant.»Avec une station généraliste comme RMC, NRJ découvre ainsi un nouveau monde. Mais les ambitions du groupe, habitué aux rentabilités rapides des entreprises qu'il contrôle, sont-elles réelles?«Finalement, on se demande si, dans cette opération, NRJ n'est pas plus intéressé par les 20% de Nostalgie, qui lui donnent le contrôle complet d'une station rentable et profitable, que par le rachat de RMC, qui ne peut apporter que des ennuis»,questionne un observateur. Une hypothèse que la rumeur, démentie par le groupe, d'une rencontre entre Jean-Paul Baudecroux et Georges Ghosn, le patron deFrance Soir, en vue d'une éventuelle revente de RMC n'a fait qu'attiser encore un peu plus. (1) NRJ, Chérie FM, Nostalgie et Rire&Chansons.

Envoyer par mail un article

NRJ-RMC: pourquoi le dossier bloque

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.