Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RADIO

BFM vers l'équilibre

13/10/2000

Huit ans après sa création, BFM devrait enfin atteindre l'équilibre d'exploitation. Après l'entrée d'Apax Partners au capital, Jacques Abergel, son Pdg, annonce de nouveaux développements.

Jacques Abergel est un homme tenace. Le président de BFM aura dû tenir huit ans pour arriver à ses fins: imposer la première radio privée d'information continue. Près de 167millions de francs ont été investis dans l'aventure qui a démarré en novembre 1992.«Nous sommes finalement une start-up qui a réussi», sourit Jacques Abergel. Convaincu du concept de sa radio,«le premier mass media sur la cible des cadres supérieurs», il devrait enfin prouver à ses actionnaires qu'il est durablement viable. L'année 2000 s'annonce comme celle de l'équilibre d'exploitation, avec un chiffre d'affaires de l'ordre de 135 à 140MF bruts, contre 65MF un an plus tôt. Après avoir bataillé durant six ans pour obtenir un réseau digne de ce nom -«le lot de tous ceux qui ne sont pas une institution», analyse Jacques Abergel-, BFM dispose aujourd'hui de 17fréquences en France. Des développements sont prévus à l'étranger. Déjà présente sur quatre villes de Belgique, la radio devrait prendre pied en Suisse romande. Elle mène des discussions avec des partenaires en Espagne et pourrait faire de même en Italie.

Priorité à l'international

L'année 2000 marque bien un tournant dans la vie de BFM. En juillet dernier, la radio accueillait dans son capital - via son holding Finance Communication et Compagnie (FCC) - l'investisseur Apax Partners, participation qui pourra atteindre 21% à terme.«Cette entrée renforce notre crédibilité et notre solidité. BFM est désormais valorisée à 400millions de francs,précise Jacques Abergel.De plus, nous disposons de 100MF dans la caisse.»Ces moyens seront consacrés en priorité à l'international, mais aussi au développement de nouvelles activités. Des prises de participation sont en cours de négociations avec d'autres stations de radio, et BFM se voit bien accueillir de nouveaux supports en régie.«La structure est là et organisée», insiste son président. Dernier chantier: Internet. Même si Jacques Abergel ne croit pas à l'avenir des stations à la carte diffusées sur le Web, il a chargé Christine Ockrent, directrice déléguée de BFM-FCC, de travailler sur un projet de site mariant services et commerce. Conçu avec une équipe spécifique, il pourrait compter de nouveaux partenaires d'ici à fin octobre. Le temps pour Jacques Abergel de trouver un successeur à Patrick Fillioud qui quitte la présidence de l'antenne BFM, après huit ans passés dans la radio.

Envoyer par mail un article

BFM vers l'équilibre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.