Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ÉTUDE

Le marché de la radio est mûr

03/04/1998

Pour l'Observatoire de la radio d'IP, le paysage radiophonique français ne devrait plus, à l'avenir, connaître de grands bouleversements.

Après avoir décrit, l'an dernier, un paysage radiophonique composé de multithématiques, de bithématiques et de monothémati- ques, IP constate, pour la cuvée 1998 de son Observatoire de la radio, une stabilité, dans l'offre comme dans la consommation, des cinq grands genres de programmes proposés, à savoir la musique, l'information, les magazines, le divertissement et le conseil. Seule surprise: si Europe1 semblait s'orienter en 1997 vers le groupe des bithématiques, l'analyse de ses programmes démontre qu'elle reste bien multithématique.«Le marché français de la radio est mûr,estime François Dufresne, directeur marketing adjoint d'IP France.Il semble qu'il ne reste plus de place pour un nouveau format à ambition nationale.»

Une nomenclature de quatre registres

Cela étant dit, la régie de la CLT-Ufa a voulu cette année entrer davantage dans l'analyse du traitement de l'antenne de chaque station. Elle a donc établi une nomenclature de quatre registres: la mise en ondes, mode dans lequel l'auditeur et l'animateur sont peu présents (RTL 2, le flux musical de NRJ ou les dépêches de France Info); la mise en scène, où l'animateur imprime l'antenne de sa personnalité sans que l'auditeur intervienne (l'information sur Europe 1 et RTL, Arthur sur Europe 2); le registre consultatif, quand l'animateur sollicite l'intervention de l'auditeur et le registre participatif, lorsque l'auditeur fait le programme (Les auditeurs ont la parolesur RTL,Le téléphone sonnesur Inter, Pierre Thivolet et Christophe Dechavanne sur Europe 1 ouLovin'Funsur Fun Radio).«La consommation de ces différents registres démontre que la radio est autant un média d'accompagnement qu'un média guide ou miroir de la vie»,explique François Dufresne (voir tableau ci-contre). Les trois fonctions principales du média s'en trouvent ainsi confirmées. Dans un second volet, l'étude d'IP analyse la programmation musicale. Aucun changement significatif n'apparaît sur les grands genres musicaux, à l'exception du rap, qui devient le troisième genre musical le plus diffusé, derrière le soft rock et les variétés. Phénomène de société ou de mode? L'Observatoire ne répond pas. En revanche, alors qu'il décelait en 1997 deux principales constellations de stations musicales avec les «jeunes» et les «adultes», il détecte cette année trois pôles: les musicales jeunes (NRJ, Fun Radio et Skyrock), les musicales adultes (Nostalgie, Chérie FM et RFM) et les musicales jeunes adultes (Europe 2 et RTL 2).

Envoyer par mail un article

Le marché de la radio est mûr

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.