Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Comptabilité à risque pour les NMPP

17/11/2000

Les Nouvelles Messageries de la presse parisienne travaillent sur un bilan des coûts et des recettes des journaux pour le printemps 2001. Explosif.

Au printemps prochain, un document fera du bruit chez les éditeurs. C'est la comptabilité analytique des NMPP. Demandée par Catherine Tasca, alors ministre de la Culture et de la Communication, ce bilan risque de faire voler en éclats le principe de solidarité qui prévaut dans la presse depuis la loi Bichet de 1947. Il permettra en effet de connaître avec exactitude les charges et les recettes affectées à chaque publication. Il sera ainsi aisé de démontrer qu'un quotidien mobilisant une distribution propre en journée coûte plus cher qu'il ne rapporte à la collectivité des éditeurs. Pour l'heure, une «approche analytique» réalisée pour la coopérative des quotidiens et le cconseil de gérance est tout juste en mesure de déterminer le poids d'un quotidien au sein de sa famille de presse. Seulement voilà, elle est confidentielle et elle ne peut être rapportée à l'assiette globale des clients des NMPP. Vers mai ou juin 2001, on pourra donc mesurer le coût réel d'une publication. Ainsi en a-t-il été décidé au terme de la table ronde qui a réuni, voici un mois, tous les acteurs de la presse à l'initiative d'Yves de Chaisemartin, président par intérim du Conseil supérieur des messageries.

Surprises attendues

«Il y aura des surprises,estime un proche du dossier.On découvrira alors que ce ne sont pas forcément les gros qui payent pour les petits. Cela remettra donc forcément en cause la péréquation: qui acceptera encore de payer pour l'autre sans revoir à son avantage la règle du jeu?»On n'en est pas encore là, même si certains voient déjà des groupes de presse, comme Emap par exemple, saisir ce prétexte pour quitter les NMPP. Quoi qu'il en soit, l'entreprise dirigée par Yves Sabouret travaille d'ores et déjà sur les clés de répartition des charges communes en fonction du volume, du tonnage, des difficultés de distribution ou de l'homogénéité des formats. Une opération transparence réalisée dans la dentelle et que l'opérateur des NMPP, Jean-Luc Lagardère, compte bien utiliser à son profit: elle lui permettra de démontrer en quoi les quotidiens et la presse d'actualité politique pénalisent ses comptes. Ce qui pourrait ainsi justifier, au nom du «service universel», sa demande d'une aide publique annuelle de 250millions de francs.

Envoyer par mail un article

Comptabilité à risque pour les NMPP

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.