Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RADIO

Europe1 réplique à Sud-RMC

10/04/1998

Europe1 est bien décidée à ne pas rester les bras croisés après le rachat de RMC par Sud Radio. Sa première réaction a pris la forme, depuis le 6avril, d'un nouveau décrochage local sur la ville de Marseille (environ 1,5million de personnes), histoire de montrer que la station«relève le défi»sur le sud de la France, selon Jérôme Bellay, directeur général de l'antenne. Pour cette expérience, Europe1 déploie plus de moyens que pour ses cinq autres décrochages, puisque quarante et une minutes d'informations pratiques et d'actualité - dix minutes à 6h50 et 8h20, six minutes à 9heures et quinze minutes à 12h15 - sont proposées du lundi au vendredi par une rédaction de cinq journalistes. Le patron de la station refuse toutefois de chiffrer l'opération, indiquant simplement que les cinq autres décrochages locaux représentent 15% du budget national de l'information sur Europe (environ 130MF). Seule certitude, cette initiative ne pourra pas être financée par la publicité locale, les radios généralistes n'étant pas autorisées à prospecter sur ce marché.

Doubler l'audience

Si Jérôme Bellay estime ne pas pouvoir mesurer, non plus, le bénéfice d'audience d'un décrochage, il se dit déjà certain de doubler, d'ici à deux mois, l'audience d'Europe1 sur Marseille, aujourd'hui inférieure à 4%, en particulier grâce au Mondial.«L'avenir des stations comme Europe1 n'est peut-être pas de rester des radios nationales de news et de talk-shows, mais de s'orienter vers des systèmes mixtes»,ajoute-t-il. Une façon de dire que cette expérience pourrait voir le jour prochainement dans d'autres grandes villes.

Envoyer par mail un article

Europe1 réplique à Sud-RMC

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.