Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE ÉCONOMIQUE

Les Échos renforce ses lettres

05/01/2001

Le groupe de presse économique et financière consolide son pôle de lettres sectorielles en faisant l'acquisition de Capital Finance.

Le groupe Les Échos accélère le développement de son pôle d'information sectoriel. Pour un montant non révélé, il vient de signer auprès de Média Publications l'acquisition deCapital Finance, une publication créée en 1989 par Henri Nijdam. Le groupe de presse économique et financier met ainsi la main sur une lettre hebdomadaire de trente pages, quatre suppléments trimestriels thématiques et deux annuaires, consacrés aux fusions-acquisitions et au capital-investissement.«Nous réfléchissions depuis longtemps à un développement dans le secteur de la finance, sur lequel le groupe se devait d'être présent,explique Michel Abouchahla, directeur délégué des lettres professionnelles des Échos. Capital Financeest une activité rentable et très bien gérée. Nous allons simplement lui apporter une valeur ajoutée en analyse et la doter d'un site Internet au premier trimestre 2001».

Aucun lancement

Il s'agit de la deuxième opération externe d'un pôle qui compte aujourd'hui douze lettres, couvrant des secteurs très divers comme l'automobile, les biotechnologies, les télécoms et la high-tech. Avec l'apport deCapital Finance, l'ensemble dégage un chiffre d'affaires annuel de quelque dix millions de francs, selon l'éditeur.«Nous n'effectuerons pas de nouveau lancement en 2001,confie Michel Abouchahla.Mais nous restons prêts à saisir des opportunités». Le pôle de presse sectorielle des Échos s'ouvre en outre au marché publicitaire via des suppléments magazine ponctuels, imprimés en quadrichromie. Ils sont diffusés auprès des abonnés et vendus à la demande. Deux sont déjà parus en juin et en septembre 2000.«Chaque lettre aura, dès cette année, un ou plusieurs suppléments,précise Michel Abouchahla.Nous visons une dizaine de pages de publicité par numéro, vendues 18000francs chacune». De quoi accélérer la croissance de cette activité lancée en 1995 et encore globalement déficitaire. Et aussi initier, au passage, un développement vers la presse professionnelle...

Envoyer par mail un article

Les Échos renforce ses lettres

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.