Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Le Nouvel Obs s'ancre en Île-de-France

02/02/2001

Lancé il y a trois mois, Le Nouvel Observateur-Paris Ile-de-France a déjà gagné son indépendance. Avec de tels résultats, il pourrait bien aussi fonder une famille.

Les suppléments Paris duPointou deTéléraman'ont qu'à bien se tenir. Trois mois après sa création, le supplémentParis Ile-de-FranceduNouvel Observateurgagne son autonomie. A compter du 8février, ce cahier hebdomadaire de vingt-six pages rédactionnelles, jusqu'ici intégré au supplémentTéléObs-Le Nouveau Cinéma, sera livré indépendamment avec les 175000exemplaires duNouvel Obsdiffusés en Ile-de-France sur les 456159ex. vendus par l'hebdo (DFP 1999-2000). La maquette a été remaniée par Natha Rampazzo.«La porte était à moitié ouverte. Nous l'ouvrons complètement», lance Claude Perdriel, propriétaire du titre. Les premiers résultats duNouvel Observateur-Paris Ile-de-Francel'ont fait changer d'avis. Non seulement la régie, sous la houlette de Corinne Rougé, aurait dépassé ses objectifs, mais«nous constatons une forte demande pour ce supplément», affirme Guillaume Malaurie, rédacteur en chef du supplément, qui s'étonne lui-même des chiffres enregistrés malgré une série de difficultés d'édition.«Depuis le lancement de ce supplément, la vente kiosques duNouvel Observateursur Paris et sa banlieue a augmenté de 30% par rapport à la même période de l'an dernier, affirme-t-il.Cela représente un surplus de 8000ventes par semaine: siTéléObsfidélise l'abonnement, nous fidélisons, semble-t-il, les acheteurs en kiosques».

Élargir la cible des lecteurs

La création de ces suppléments permet également aux news magazines d'élargir leur base de lectorat. Les lecteurs duNouvel Observateur, pour l'essentiel des baby-boomers, se concentrent sur Paris et la banlieue Ouest. Du coup, des départements entiers, comme la Seine Saint-Denis, restent très peu couverts.«Or les familles avec enfants, notamment, y sont présentes en masse », constate Gérard Muteaud, rédacteur en chef adjoint. Reste à trouver chaque semaine un sujet commun aux habitants de ces terres de conquête: l'Ile-de-France gallo-romaine, les banlieues chinoises ou le boom des produits biologiques... Fort de cette expérience,Le Nouvel Observateurpourrait l'étendre hors de l'Île-de-France en proposant un cahier local mensuel régulier aux grandes métropoles de province, comme il l'a fait récemment à Toulouse.

Envoyer par mail un article

Le Nouvel Obs s'ancre en Île-de-France

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.