Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

Endemol s'impose en leader français

16/02/2001

Après six mois d'acquisitions, Endemol France, filiale française du groupe néerlandais, compte ses points. En donnant la priorité aux contenus, il est en passe de souffler à Expand-Ellipse le leadership dans les programmes de divertissement.

Trois ans qu'on n'avait pas vu cela: Arthur, Axel Duroux et Stéphane Courbit, les «têtes pensantes» d'Endemol France, réunis sur une même estrade à l'occasion d'une conférence de presse le 25janvier. Pour les faire sortir du bois, il fallait la création d'Endemol Entertainment France, filiale à 100% d'Endemol. Le groupe néerlandais est le premier producteur européen de divertissement (435millions d'euros de chiffre d'affaires, 10000heures de programmes dans 17pays, dont le fameuxBig Brother). Racheté en juillet dernier par l'espagnol Telefonica, il a mis un pied dans la porte il y a deux ans en acquérant 50% de Case Productions, la société d'Arthur. Un an plus tard, naissait ASP-Endemol.

Priorité désormais à la croissance interne

Grâce aux 850heures de programmes déjà ou bientôt diffusées (lire l'encadré), Endemol France devrait souffler cette année à Expand/Ellipse la tête du classement français des producteurs de divertissement. Chiffre d'affaires prévu: 800millions de francs. Le groupe a commencé au printemps 2000 ses achats sur le marché français des producteurs pour compter une dizaine de sociétés, soit 500salariés. Une«fédération de talents»«chacun conserve ses structures et sa liberté créative», explique Axel Duroux. Outre Case Productions (Les Enfants de la télé,Nos Meilleurs Moments, etc.) et Hubert Productions (Vincent Lagaf-Le Bigdil), qui réalisent les deux tiers du chiffre d'affaires, le groupe détient à 100% Usual Production (Les Moments de vérité/M6), Seca Productions (La Grosse Émission/Comédie!) et In The Target (Pleins les yeux/TF1) et, à 50%, La Société du spectacle (Karl Zéro), PAF Production (Marc-Olivier Fogiel), 2AS Productions (Sylvain Augier) et la Boîte2Prod (Isabelle Roche). Si d'autres acquisitions«ne sont pas exclues», la priorité est à présent de«grandir en interne», explique Axel Duroux.

Séduire les diffuseurs sans s'y associer

«Nous avons pour objectifs d'être réactifs, de séduire les diffuseurs, de faire les programmes que nous voudrions regarder», explique Stéphane Courbit. Outre ses propres créations, Endemol France peut puiser dans les 500formats actuels de la maison mère (300à l'antenne dans le monde)«dont la moitié est potentiellement adaptable en France», estime Arthur. Pour autant, Endemol entend rester sur son créneau: le divertissement, les jeux, le magazine, l'infotainment (information- loisirs). Pas question de se hasarder dans la fiction, sauf pour la fiction-réalité, car«tout le monde y vient». Encore moins de s'associer à un diffuseur.«Nous voulons rester des producteurs de contenus», clament Stéphane Courbit et Arthur, qui restent sourds aux sirènes du numérique hertzien.«On ne sait pas faire, et puis en devenant des acteurs sur ce marché, nous serions les concurrents de nos clients», conclut Stéphane Courbit.

Envoyer par mail un article

Endemol s'impose en leader français

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.