Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

Les relations CSA-NRJ s'améliorent

04/05/2001

Dominique Baudis a récemment pris parti pour une égalité de traitement entre opérateurs européens. À la grande satisfaction de NRJ.

C'est la première fois qu'un président du CSA comprend notre cri d'alarme et je m'en félicite.»Jean-Paul Baudecroux, président de NRJ, apprécie Dominique Baudis. Car ce dernier a reconnu que ses demandes pour une«égalité de traitement»entre les opérateurs européens étaient«fondées».Et Dominique Baudis se dépense: au cours du dernier EPRA (sommet des instances de régulation), les 19 et 20avril 2001, comme auprès de la Commission européenne, il a plaidé pour la«liberté d'établissement»dans l'audiovisuel.«Il a fallu dix ans pour qu'on dise que NRJ a raison»,se réjouit encore Jean-Paul Baudecroux. Son groupe, qui se voit refuser des fréquences dans le Land allemand de Rhénanie-Palatinat, a porté plainte auprès de la Commission européenne. Celle-ci vient de mettre en demeure l'État allemand de cesser ses pratiques discriminatoires.«Avant d'autoriser Bertelsmann à monter à 67% dans RTL Group, le CSA devrait regarder pendant six mois comment les entreprises françaises sont traitées en Allemagne»,ajoute le patron de NRJ. La station s'est vu refuser le droit d'augmenter sa participation dans NRJ Berlin, qu'elle détient déjà à 83%.«Je ne connais pas Jean-Paul Baudecroux,souligne Dominique Baudis,j'ai prêté attention à sa requête comme je l'aurais fait pour n'importe quel opérateur. Mais je n'ai pas cité NRJ à l'EPRA.»Une façon de garder ses distances alors que la station a toujours entretenu des rapports tumultueux avec le CSA, allant jusqu'à faire bloquer son standard en 1997.

Envoyer par mail un article

Les relations CSA-NRJ s'améliorent

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.