Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

Messier renoue avec Murdoch

04/05/2001

En signant un accord avec News Corp. afin de fusionner Telepiù et Stream, Jean-Marie Messier fait de Rupert Murdoch son allié. Pour des relations assainies.

En présentant, le 24avril, son accord de fusion entre les bouquets numériques Stream et Telepiù, Jean-Marie Messier, PDG de Vivendi Universal, a officialisé son alliance avec Murdoch. La future plate-forme numérique italienne, qui reprendra le nom de Telepiù, sera en effet détenue à 66% par Canal+, filiale de Vivendi Universal, et à 34% par News Corp., le groupe de Rupert Murdoch. Celui-ci dispose en outre d'une option pour accéder à 50% du capital d'ici dix-huit mois à trois ans. Après une rude bataille sur les droits du football, cette alliance est dictée par les pertes des deux bouquets, supérieures à 400millions d'euros sur deux ans dans les deux cas. Codétenue par News Corp. et par Telecom Italia, Stream n'alignait en outre que 800000abonnés, contre 1,7million pour Telepiù. Histoire de répondre aux exigences financières de Vivendi Universal, la fusion pourrait faire école en Pologne, où le groupe Canal+ travaille à un rapprochement avec son concurrent de UPC, Wizja TV.«L'Italie peut servir de source de lumière»,a souligné Pierre Lescure, son président, le 24avril. Y compris dans l'Hexagone? CanalSatellite (1,65million d'abonnés) affiche sa première année bénéficiaire, et le cas de TPS (1,1million d'abonnés) n'est«pas désespéré»,tempère Lescure, charitable.

Pied de nez de l'histoire

Pour le patron de Canal+, l'alliance avec Murdoch est un pied de nez à l'histoire. En octobre 1999, il avait en effet projeté de fusionner son groupe avec BSkyB, le bouquet satellite dont Murdoch est l'opérateur. Au point d'émouvoir le gouvernement, qui craignait de voir le magnat australo-américain entrer dans le paysage audiovisuel français. L'idée avait finalement avorté. Et c'est ensuite Jean-Marie Messier qui s'est vu refuser tout rôle opérationnel dans la future plate-forme satellitaire mondiale, Sky Global, que Murdoch projette toujours d'introduire en Bourse. La décision de Vivendi Universal de céder ses 23% dans BSkyB, à la demande de Bruxelles, a semble-t-il permis de clarifier les relations entre les deux groupes.

Envoyer par mail un article

Messier renoue avec Murdoch

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.