Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Audiovisuel

Endemol: OPA sur l'access prime time de TF1

15/06/2001

En signant un partenariat avec Endemol, TF1 reprend la main dans la télévision du réel. Le producteur néerlandais réussit, lui, un coup de maître et pérennise ses relations avec la première chaîne privée en Europe.

Patrick Le Lay n'a pas attendu la fin de la diffusion deLoft Storysur M6 pour reprendre l'offensive. Le PDG de TF1 vient de signer avec Endemol un accord de«partenariat industriel»et pluriannuel (ni la durée ni le montant n'en ont été dévoilés) selon lequel le producteur de l'émission phare de M6 s'engage à proposer chaque année à TF1 un programme de télévision du réel«adapté à la ligne éditoriale de la chaîne, fédératrice, familiale et événementielle». «Aucune clause ne nous interdit l'utilisation de caméras cachées»,précise Axel Duroux, le vice-président d'Endemol France. Le contrat com- prendrait une clause de«première présentation»l'obligeant à présenter tout projet en priorité à TF1. Cette exclusivité qui ne dit pas son nom coupe aux autres chaînes, en particulier à M6, l'accès à un formidable réservoir. Mais Axel Duroux précise qu'Endemol, qui détient une quarantaine de formats de ce genre, ne s'engage qu'à proposer chaque année un nouveau programme de Real TV. Avec quatre cents formats en exploitation et trois cents autres en stock, Endemol produit déjà vingt-six émissions pour les chaînes françaises, dont la moitié pour TF1 (lire l'encadré). Ces nouveaux programmes trouveront notamment place en access prime time, précise le contrat.«Nous bénéficions d'un accord privilégié sur cette tranche»,confie Axel Duroux. Selon nos informations, le producteur néerlandais a en effet profité de ses négociations avec TF1 pour pérenniser sur cinq ans tous ses contrats. Endemol pourra aussi continuer de fournir à TF1 des émissions de prime time, notamment celles d'Arthur, l'un des dirigeants d'Endemol en France. Selon un concurrent, cet accord représente plus de 3milliards de francs sur la période.

Premier format à la rentrée

Un premier format verra le jour à la rentrée 2001:Star Maker.Ce divertissement vise à faire émerger un chanteur au sein d'un groupe de jeunes séjournant dans un château équipé d'un studio d'enregistrement. Le format, déjà exploité avec succès aux Pays-Bas, où le groupe musical lauréat est aujourd'hui numéro un au top 50, sera diffusé à la fin octobre ou début novembre pendant douze semaines avecLe Bigdilet décliné sur tous supports (TPS, Minitel, Internet). Dès la saison prochaine, TF1 expérimentera aussi le jeu interactifCall TV,tandis qu'Endemol produira un programme paneuropéen de télévision interactive pour Eurosport, dont le contenu est à l'étude. Le partenariat entre TF1 et Endemol ne s'arrête pas là. Les moyens de recherche et de développement ainsi que les structures de commercialisation seront mis en commun. Objectif: exploiter au mieux les droits dérivés des programmes, comme le disqueStar Maker, et les décliner sur l'ensemble des médias audiovisuels. Avec ce joli coup, TF1, que l'on disait ébranlée par M6, reprend la main.«Nous ne sommes que des fournisseurs de contenus»,tempère Axel Duroux, qui se défend de servir un diffuseur contre l'autre dans cette guerre des chaînes. Reste que cet accord négocié par John de Mol, président d'Endemol, est un beau coup pour sa filiale française, qui devient le premier producteur de contenus de la télévision française, devant Expand. Ce dernier achète d'ailleurs aussi des formats chez Endemol. C'est le cas deSurvivor,qui doit être décliné sur TF1 sous le nom desAventures de Ko Lanta.

Envoyer par mail un article

Endemol: OPA sur l'access prime time de TF1

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.