Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Les NMPP bloquent Le Parisien

29/06/2001

Lundi 25juin, la tension est montée d'un cran dans le conflit qui oppose le groupe Amaury, éditeur duParisien,aux Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP). Le matin même, l'entreprise dirigée par Yves Sabouret parvenait à bloquer dans les dépôts de presse la distribution duParisienet d'Aujourd'hui en Francedestinée à la capitale et à la proche banlieue. Seule la province, où le Livre CGT a organisé lui-même la distribution des exemplaires d'Aujourd'hui,a échappé à ce mouvement de rétorsion. Lors d'une conférence de presse tenue dans la journée, Yves Sabouret, directeur général des NMPP, et Jean de Montmort, président du conseil de gérance, se sont expliqués:«On ne peut bafouer éternellement le droit»,a déclaré ce dernier, en référence au jugement de la cour d'appel de Paris du 6juin, qui interdit auParisiende se distribuer lui-même tout en ayant recours aux NMPPpour Aujourd'hui en France.

S'opposer à la politique des faits accomplis

Dès le week-end précédent, tout était prêt pour s'opposer«par tous les moyens»à la politique«des faits accomplis»du groupe Amaury: saisine du commissaire du gouvernement Christian Phéline (qui peut s'opposer à toute décision menaçant le système coopératif voulu par la loi Bichet), constats d'huissier pouvant entraîner une amende de 10000francs par jour et par parution, recours au juge de l'exécution pour une interprétation lourde de l'astreinte... Pour les NMPP, qui ont reçu l'appui personnel de Jean-Luc Lagardère, le compte a rebours a commencé. En cas d'impasse à la fin du mois de juillet, c'est tout l'édifice qui menacerait de sauter.

Envoyer par mail un article

Les NMPP bloquent Le Parisien

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.