Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRODUCTION

La SFP déçue par ses repreneurs

06/07/2001

La Société française de production (SFP) est-elle devenue une patate chaude? Après avoir décidé, le 30mars dernier, de la privatiser, le gouvernement peut difficilement cacher sa déception devant l'identité des éventuels repreneurs. Les trois candidats qui ont manifesté leur intérêt auprès de la banque BNP-Paribas proviennent en effet d'acteurs peu connus du paysage audiovisuel français. Le premier, Euromédia Télévision, dirigé par Jean-Pierre Barry, spécialiste de la prestation audiovisuelle, est propriétaire des Studios de France et des Studios d'Arpajon. Associé à Bolloré Investissement, il veut mettre la main sur les studios de Boulogne et de Bry-sur-Marne. Outre une deuxième offre provenant du groupement d'investisseurs DLMD (Daniel Lebard Management Development), un dossier est présenté par cinq membres de la direction de la SFP, dont le PDG Roland Fiszel, dans le cadre d'un rachat de l'entreprise par ses salariés (RES). Un candidature qui est cependant loin de faire l'unanimité en interne:«La direction est en grande partie responsable de la situation actuelle»,lâche, amer, un salarié. Les 430employés de la SFP sont partagés entre la déception et l'inquiétude. Car on ignore encore la teneur exacte de ces projets, qui devraient être présentés aux syndicats chargés de rendre leur avis auprès des ministères concernés. Prévoient-ils un dépeçage de la SFP et le licenciement de la moitié de l'effectif? Le gouvernement, qui ne prendra sa décision qu'à l'automne, promet en tout cas que«le volet social des offres constituera un point essentiel de son choix». France Télévision, pressenti pour accueillir une partie des salariés, cache difficilement sa réticence à marquer sa solidarité.

Envoyer par mail un article

La SFP déçue par ses repreneurs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.