Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

Telfrance, rester maître chez soi!

02/05/1998

Michel Canello ne vend pas sa société de production, bientôt cinquantenaire, et opte pour une organisation à directoire et conseil de surveillance.

Michel Canello est un illustre monsieur discret. À soixante-quinze ans, il s'apprête à fêter les 50ans de la société qu'il a fondée en 1949. Pour garantir un avenir à ses équipes, Michel Canello - qui n'a pas d'héritier - a été un temps en négociations avec de grands groupes, dont Europe1 Communication. Finalement, il a décidé de ne pas vendre... Début 1999, Telfrance (CA 1996: 80MF) se constituera en société à conseil de surveillance - dont Michel Canello sera le président - et directoire, dont la présidence reviendra au directeur général, Jean-François Boyer, arrivé le 27avril. Avec cette nouvelle organisation, Michel Canello reste maître chez lui, mais place à ses côtés un financier, historien de formation. Jean-François Boyer, trente-huit ans, a découvert le secteur récemment. Auparavant dans l'immobilier, il a suivi «son ami» Philippe Douste-Blazy comme conseiller personnel au ministère de la Santé, puis à la Culture en avril 1995, avant de prendre en octobre 1995 la direction de l'IFCIC, l'Institut de financement du cinéma et des industries culturelles.«J'ai appris mon métier sur le terrain,résume-t-il.L'IFCIC conseille les producteurs et donne des garanties aux banques qui les aident. Depuis trois ans, je me bats pour préserver les intérêts des producteurs indépendants.»Son action n'a pas manqué de sensibiliser Michel Canello, tout comme sa connaissance des circuits financiers, alors que Telfrance envisage d'entrer en Bourse l'année prochaine.

Période de développement

L'arrivée de Jean-François Boyer correspond, pour Telfrance, à une période de développement. Michèle Podroznic (ex-SFP), directeur de la création et productrice de talent, a une trentaine de fictions en cours pour 1998. Elle est à l'origine dePJ,la série de 52min qui a inauguré le genre français en septembre dernier sur France2. De retour sur les écrans depuis début avril,PJest un succès (6,33millions de téléspectateurs pour 28,6% de PDM le 17avril). Un atelier d'écriture a été mis en place sous la responsabilité de Frédéric Krivine, auteur des douze premiers épisodes pour assurer la continuité de la série dont le tournage reprend cet été. En tournage égalementLa Tramontane,une saga de 5x110min pour TF1, et deux pilotes d'une nouvelle version deMédecins de nuiten 52min pour France2. Par ailleurs, sont en écritureDes Semailles et des Moissonsd'Henri Troyat (3x100min) pour France2 etL'Institutrice,un unitaire adapté du livre de Claire Chazal pour TF1. Enfin le groupe Telfrance, avec ses filiales Néria(Terre indigo)et Télécip (Les Filles du maître de chai), souhaite se développer dans le documentaire et le long métrage. À cet égard, Marie-Laure Reyre vient d'être nommée responsable de la production de cinéma et a pris une option surDeux Étés,le livre d'Erik Orsenna.

Envoyer par mail un article

Telfrance, rester maître chez soi!

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.