Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

DISTRIBUTION

Avec Internet, Carrefour rationalise

07/09/2001

Le distributeur recentre ses investissements sur son cybermarché Ooshop en injectant 15 millions d'euros. Et réorganise quatre de ses sites non-alimentaires.

Les temps changent... Début 2000, Carrefour affichait son intention de créer un fonds d'investissement, une banque en ligne, et d'ouvrir des sites dans le monde entier. Depuis, le groupe de distribution a révisé ses ambitions à la baisse. Il vient d'engager une réflexion sur l'évolution de ses sites non alimentaires Verywine (dédié aux vins), Carrefour-beauté, Carrefour-jardins et Carrefour-multimédia. Ces quatre sites pourraient, selon les cas, être mis en sommeil ou rejoindre le portail du groupe, carrefour.fr, ou encore le cybermarché ooshop.fr.« Sur des marchés de niche comme le jardinage, nous avons rencontré un succès de fréquentation, mais nous réalisons peu de ventes,justifie Daniel Bernard, le président du groupe Carrefour.Dans ces cas-là, Internet est plutôt un outil de communication et de marketing direct pour les enseignes qu'un instrument de transaction commerciale. »Les sites consacrés à l'assurance, aux voyages et à la billeterie ne sont pas concernés par cette réorganisation.

Une approche pragmatique

Si l'avenir de chaque site est encore flou, carrefourbeaute.com pourrait rejoindre Ooshop, car refour-multimedia.com deviendrait un site de consultation à l'attention des vendeurs en hypermarché, tandis que carrefour-jardins.com cesserait son activité. Quant à Verywine, il va dans un premier temps céder la place à carrefoursvins.com, un nouveau site qui ouvrira ses portes le 17 septembre à l'occasion de la Foire aux vins. Ce dernier pourrait ensuite être intégré à Ooshop.« Il ne s'agit pas d'un retournement,assure Daniel Bernard.Notre approche est pragmatique. Nous croyons beaucoup à Internet. »Pour preuve, Ooshop va bénéficier d'un investissement complémentaire de 15 millions d'euros (près de 100 millions de francs). Une somme qui sera notamment affectée à la création d'une plate-forme automatisée à Marly (Yvelines). Le cybermarché, qui traite actuellement, dans son entrepôt de Vélizy, une moyenne de mille commandes par jour pour un panier moyen de 140 euros (environ 900 francs), espère ainsi doubler ses capacités de préparation. Le tout en augmentant sa productivité et en diminuant ses coûts. Carrefour, qui se veut discret sur les ventes et le nombre de clients de son cybermarché, vise l'équilibre pour son site à la fin de l'année prochaine.

Envoyer par mail un article

Avec Internet, Carrefour rationalise

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.