Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RADIO

BFM saute le pas

07/09/2001

La radio économique et son éditorialiste phare, Christine Ockrent, arrivent sur le Web. Bfmbiz.com allie accessibilité de l'information et diversité des services pour tenter de se démarquer des multiples sites du secteur.

Christine Ockrent s'engage dans Internet au moment où beaucoup en reviennent désappointés et les poches vides. La journaliste a lancé, avec la radio BFM, bfmbiz.com, un site d'informations économiques, de conseils financiers, de gestion de patrimoine et de carrière. Ce nouveau support, dont elle prend la présidence, ouvre alors que la radio se renouvelle, avec une grille enrichie de directs. Deux premières levées de fonds ont apporté 4,57 millions d'euros (30 MF) à bfmbiz.com. BFM en est actionnaire à 50,1 %, aux côtés de Fininfo et de Jacques Séguéla, à titre personnel. L'équipe de bfmbiz.com développe certains sujets de la radio sous un angle pratique et pédagogique, tests personnels et conseils personnalisés à l'appui. Concurrent de nombreux sites pointus en Bourse ou en gestion de patrimoine, bfmbiz.com pense trouver son public chez les CSP+ non initiés, en leur offrant une information très sélective, vulgarisée et accompagnée de nombreux services (alertes, simulation de portefeuille, etc.).« Le site vise à rassurer et orienter les lecteurs sans les noyer sous les conseils »,explique son directeur général adjoint, Bruno Vinay (ex-Prisma Presse).

Indépendance rédactionnelle

Pour dégager des revenus, bfmbiz.com compte davantage sur le référencement d'offres d'organismes financiers sur des pages ciblées que sur la publicité proprement dite. Aucun des acteurs concernés n'a encore franchi le pas. Peut-être est-ce le manque d'exclusivité qui les rend frileux ? Préservant son indépendance rédactionnelle, le site média ne prendra aucune marge sur les transactions et préfère au contraire jouer l'exhaustivité des offres. La publicité (en régie commune avec la radio), le sponsoring, le marketing direct et la revente de contenus complètent le modèle économique. À terme, le « biznaute » sera mis à contribution pour des services profilés. Sur la communication du site comme sur les objectifs d'audience, les dirigeants restent très prudents. Ils laisseront les internautes tester le service jusqu'à la fin de l'année avant de passer à l'action.« Mieux vaut être modeste et rigoureux plutôt qu'emphatique »,déclare Christine Ockrent, qui a retenu la leçon de ses prédécesseurs.

Envoyer par mail un article

BFM saute le pas

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.