Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Finance

Vincent Bolloré, nouveau Tycoon des médias ?

14/09/2001

Ce financier aux raids boursiers très juteux déclare vouloir se diversifier dans les médias. Il dispose pour cela d'un pactole supérieur à un milliard d'euros.

Le petit prince du cash flow », « Le corsaire breton », « Le raider insaisissable »... Les sobriquets ne manquent pas quand on évoque Vincent Bolloré. Faudra-t-il bientôt allonger la liste, avec un surnom comme « Le nouveau Tycoon des médias » ? Ce redoutable financier de quarante-neuf ans a en effet annoncé dans la torpeur du mois d'août qu'il comptait réaliser 10 % de son activité dans les médias. Soit un dixième d'un périmètre essentiellement développé dans le transport maritime, avec 5,1 milliards d'euros (33,6 milliards de francs) de chiffre d'affaires en 2000. Cette ambition est prise au sérieux par les analystes financiers.« Qu'un homme qui a toujours eu une démarche de financier annonce un développement industriel ne peut laisser indifférent,note par exemple Édouard Tétreau, analyste au Crédit lyonnais Securities.Pour lui, cela vaut la peine de regarder des valeurs qui n'ont pas cessé de dévisser depuis l'e-krach de mars 2000. »Si les médias sont aujourd'hui au plus bas sur les marchés boursiers, n'est-ce pas aussi parce qu'ils sont montés très haut en 2000 ? Avec les télécommunications et Internet, c'est un secteur qui a eu la particularité de connaître des envolées rapides de ses cours. Pourquoi pas le même scénario en cas de reprise de la Bourse ? De quoi intéresser un raider soucieux de rafler sa mise sur du moyen terme... Dans le Xe arrondissement de Paris, où s'est établie la cellule Bolloré Médias, le discours est tout autre. Pour son directeur général, Jean-Christophe Thiery, trente-quatre ans, jusqu'alors directeur général de la comptabilité publique au ministère de l'Économie et des Finances, Vincent Bolloré veut faire une entrée modeste dans son futur métier.

Le monde de l'image, pas celui de la radio

Ancien vice-président de RTL et actuel administrateur d'Édiradio-RTL, Philippe Labro, aujourd'hui conseil de Vincent Bolloré, confirme ce positionnement « profil bas » :« Nous étudions beaucoup de dossiers, mais nous n'avons pas une voracité pour tout. Nous nous intéressons à la télévision numérique terrestre et, d'une façon générale, plutôt au monde de l'image - les chaînes thématiques, les sociétés de production, le cinéma, etc. Je m'interdis en revanche d'examiner le secteur de la radio. »Propriétaire du cinéma Mac Mahon à Paris, Vincent Bolloré est par exemple intéressé par le rachat du Rex mais aussi par la société BC Productions. L'homme d'affaires a les moyens de ses ambitions. En mars dernier, il a retiré une plus-value de 200 millions d'euros (1,3 milliard de francs) de la vente de sa société Tobaccor, spécialisée dans le tabac. Un an auparavant, il avait réalisé une autre opération juteuse en cédant 5 % de la Seita. Mais c'est surtout aux médias qu'il doit ses plus belles transactions. En décembre 1998, son raid sur Pathé s'est soldé par un pactole de 240 millions d'euros (1,6 milliard de francs). Chez Bouygues, où il reste entre décembre 1997 et novembre 1998 avec 12,6 % du capital, il menace de prendre le pouvoir à TF1... ce qui contraint Martin Bouygues à appeler François Pinault à la rescousse. Montant de la plus- value : 230 millions d'euros (1,5 milliard de francs). Au total, avec la cession de ses parts dans un holding de la banque Lazard (Rue Impériale de Lyon), Vincent Bolloré affiche un trésor de guerre estimé à 1,1 milliard d'euros (7,2 milliards de francs). De quoi partir à l'assaut de beaux vaisseaux des médias... et hisser son pavillon à la hauteur de ceux de François Pinault et de Bernard Arnault, ses deux rivaux plus médiatiques.

Envoyer par mail un article

Vincent Bolloré, nouveau Tycoon des médias ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W