Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Moteur de recherche

Hémorragie au département marketing de Lycos

21/09/2001

Lycos Europe supprime près de 25 % de ses effectifs et réduit ses dépenses de marketing. La filiale française n'est pas épargnée avec quarante et un postes supprimés et le départ de sa directrice générale trois mois après la fusion avec Multimania.

Le départ, la semaine dernière, de Marie-Christine Levet, directrice générale de Lycos France, marque, dix mois après le début du feuilleton, le dernier épisode du rachat du site de communauté Multimania par Lycos Europe. Depuis l'annonce en juin de la cotation au Nouveau Marché de la Bourse de Paris de Lycos Europe à la place de Multimania et de la nomination de son fondateur Michel Meyer au poste de PDG de Lycos France, on se doutait que Marie-Christine Levet, à la tête de la dotcom depuis sa création en juillet 1997, ne resterait pas...« Je démissionne de mes fonctions pour divergence de stratégie,confie la jeune femme de trente-quatre ans.Mais je pars en bons termes, fière du travail réalisé : Lycos France, avec 2,5 millions de visiteurs uniques à domicile et 46 % de pénétration, est le deuxième réseau français. »Son départ coïncide avec un plan de réduction drastique des effectifs de Lycos Europe, visant 300 personnes sur 1 300. Le portail est frappé comme toutes les dotcoms par le retournement de la Bourse et l'échec d'un modèle économique basé essentiellement sur les revenus publicitaires.« Nous allons considérablement réduire nos coûts dans les domaines du marketing, du réseau et de l'hébergement,indique Guillaume Jourdan, directeur de la communication institutionnelle de Lycos Europe.Il s'agit de ramener nos pertes opérationnelles de 40 millions d'euros (262,38 millions de francs) au deuxième trimestre 2001 à 10-15 millions (65,60 à 98,39 millions de francs) sur la même période en 2002. »Pour le dernier trimestre de l'année, le budget marketing sera de 8 millions d'euros (52,48 millions de francs), deux fois moins qu'à la même période de l'an passé. Le portail européen, qui affiche 25 millions de visiteurs et 2,4 milliards de pages vues par mois, veut se recentrer sur son activité d'origine d'outil de recherche, sur la communication (communauté et messagerie) et le commerce élec- tronique (Lycos Shopping).« Nous allons éliminer certains contenus et privilégier les chaînes spécialisées dans le voyage, les jeux ou la finance par exemple,poursuit Guillaume Jourdan.Le portail compte aussi sur les services payants du mobile : 30 millions de SMS par mois sont envoyés sur le réseau Lycos Europe. »

Licenciements en France, Allemagne et Suède

Quant aux licenciements, ils touchent trois pays sur les quatorze où le réseau est présent : l'Allemagne, qui perd plus de 100 postes, la Suède en cours de plan social et dont les chiffres ne sont pas encore communiqués, et la France, qui supprime 41 postes sur 178. À la cité Voltaire à Paris, où se trouvent les équipes fusionnées de Multimania et de Lycos ainsi que quelques anciens de Spray (racheté avec Caramail en septembre 2000), le service marketing est frappé de plein fouet : il passe de 20 à 9 postes avec un budget réduit comme peau de chagrin. Érik-Marie Bion, ex-directeur marketing de Lycos France, et son remplaçant Vincent Potier, qui avait le même poste à Multimania, s'en vont. Stéphane Abouaf (ex-Multimania) devrait reprendre les rênes de ce service sinistré. La régie dirigée par Annie Gourion est épargnée. Enfin, la réorganisation annoncée en juin (Stratégiesgroupe en matière d'e-mail (géré par Caramail) et de « Web hosting » (hébergement de pages personnelles et de services de communauté) confié à Olivier Heckman (ex-directeur contenu et communauté de Multimania).

Envoyer par mail un article

Hémorragie au département marketing de Lycos

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.