Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Portail

Vizzavi se tourne vers un modèle payant

05/10/2001

Le portail multi-accès, qui avait misé sur le développement du WAP, se réoriente. Après avoir enrichi son site Web et développé les services SMS, Vizzavi se lance dans l'accès payant à Internet.

Six mois après la rupture avec AOL France, Vivendi Universal, actionnaire à parité avec Vodafone de Vizzavi, lance en France un service d'accès à Internet. Cette nouvelle étape pour Vizzavi France se fait discrètement. Le temps des déclarations tonitruantes de Jean-Marie Messier, quand il évoquait un potentiel d'abonnés de 80 millions d'Européens, est révolu. Vizzavi, qui avait parié sur le développement du WAP, paie son échec et le retard en matière d'Internet mobile de la technologie GPRS.

Présent dans huit pays, le portail n'a pas émergé. En France, son audience reste confidentielle : Vizzavi occupe la 182e position du secteur, avec seulement 135 000 visiteurs à domicile en août dernier, selon MMXI. Et si les actionnaires ne semblent pas remettre en cause l'investissement initial de 1,6 milliard d'euros (plus de 10 milliards de francs), qui doit s'étaler jusqu'en 2003, le portail européen essuie de lourdes pertes.

100 millions d'euros de pertes en 2000

SelonLes Échos, Vizzavi aurait perdu 100 millions d'euros (656 millions de francs) en 2000 et plus de 160 millions d'euros (plus d'un milliard de francs) au cours du premier semestre 2001. Les pertes pourraient atteindre 320 millions d'euros (plus de 2 milliards de francs) cette année, selonThe Guardian. Les responsables français refusent de commenter ces chiffres.

Un an après son lancement, il y a donc urgence pour Vizzavi à réviser sa stratégie. Cet été, la version Web du portail a été enrichie en contenus (une dizaine de chaînes thématiques sont désormais proposées, avec des partenaires comme Canal +, Allo Ciné, Universal Music, MCM, Flipside, Bloomberg, Reuters, iTV, Europeinfos, La Chaîne Météo, etc.) et en services (boîte aux lettres électronique, agenda, forum, moteur de recherche Google, etc.). Les services SMS, dont le succès n'avait pas été prévu, ont fait leur apparition : un système d'alerte sur de l'information et des services à sélectionner sur vizzavi.fr sont proposés, ainsi que la possibilité d'envoyer un SMS à partir du site vers n'importe quel téléphone mobile. Prochainement, un service interactif d'alerte e-mail sera disponible sur CanalSatellite.« Ces alertes SMS n'ont pas vocation à rester gratuites,souligne Christelle Pollet-Loisel, responsable des relations publiques.Nous allons d'ailleurs développer d'autres types de services payants à l'acte ou à l'abonnement. »

15 millions de clients potentiels

La préoccupation de Vizzavi, comme celle de tous les portails, c'est d'instaurer une relation payante avec les utilisateurs. L'offre d'accès payante à Internet lancée ce mois-ci s'inscrit dans cette logique de recherche de nouvelles sources de revenu et de fidélisation de ses utilisateurs. Vizzavi, qui arrive tardivement sur ce marché de l'accès, compte profiter des synergies de groupe. Le site va s'appuyer commercialement sur SFR (PLV dans les réseaux de vente et information des 11 millions de clients de l'opérateur mobile via leur facture et le consumer magazine), Canal + et CanalSatellite (publicité sur les sites et les magazines de leurs abonnés), et le catalogue du Club Dial d'Universal Music.« Le potentiel est de 15 millions de clients »,souligne Frédéric Arnold, responsable de l'accès chez Vizzavi, qui table sur 100 000 clients d'ici à l'été prochain, puis sur une moyenne de 500 000 par an.

Après un démarrage en douceur sans conférence de presse ni communication dans les grands médias, une campagne européenne est prévue au premier semestre 2002 avec les agences WCRS et Euro RSCG Works.

Envoyer par mail un article

Vizzavi se tourne vers un modèle payant

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.