Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Bayardweb prend son envol

05/10/2001

La filiale Internet des groupes Bayard, Suez et Médéric lance son bouquet de sites et de services pour la famille, accessible sur abonnement. Objectif : la rentabilité pour 2005.

Ainsi va Bayardweb : lentement mais sûrement. Comme elle l'avait annoncé il y a un an, la filiale Internet des groupes Bayard, Suez et Médéric a ouvert le 1er octobre son bouquet de sites et de services dédié à la famille. Déclinaisons des marques Bayard (clic dapi.com, astrapi.com, phos phore.com, notretemps.com) ou créations (croire.com, « en famille », « les infos », accessibles depuis bayardweb.com), la plupart seront disponibles sur abonnement. Il en coûtera 4 euros par mois (26,24 francs) pour naviguer sur l'offre familiale et sur un site au choix. Tout site supplémentaire sera facturé 2 euros par mois (13,12 francs). Seul phosphore.com restera gratuit.« Il est impossible de proposer un modèle payant aux adolescents »,indique Patricia Delpierre-Gasq, directrice commerciale et marketing de Bayardweb.

Pour attirer les abonnés, la société a prévu, avec Tribal DDB et Rapp Collins, un dispositif de communication en plusieurs étapes. Une campagne d'e-mailing a eu lieu cet été auprès des abonnés de Bayard disposant d'une adresse Internet. Les autres ont reçu une publicité avec leur magazine. Une offre d'essai gratuit de deux mois est actuellement en cours. Enfin, une vague de communication en ligne est prévue à la mi- octobre, avant une campagne en presse et radio en décembre.

Parallèlement, Bayardweb poursuivra le développement de ses projets et mettra en ligne le site deLa Croixen fin d'année. La société, qui dispose de 42 millions d'euros (275,50 MF), compte, outre les revenus de l'abonnement (70 %), sur l'e-commerce (20 %) et sur l'e-pub (10 %) pour se rémunérer. Le choix d'une régie est d'ailleurs en cours.

300 000 abonnés prévus

Bayardweb a enfin entamé des discussions pour proposer une offre d'accès à Internet avec des partenaires, dont évidemment Noos, le cablô-opérateur de Suez. La société, qui table sur 300 000 abonnés et un panier moyen de 50 euros par an (327,98 F) en 2006, vise la rentabilité d'ici à quatre ans.« Notre projet s'inscrit dans la durée »,insiste Olivier Jay, directeur général de Bayardweb.

Envoyer par mail un article

Bayardweb prend son envol

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies