Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

Kirch poursuit le bras de fer sur les droits TV

12/10/2001

Le propriétaire des droits TV de la Formule 1 et de la Coupe du monde de foot reste ferme sur ses prix, quitte à ne vendre qu'aux chaînes payantes. Le Comité international olympique privilégie, lui, l'exposition sur des télévisions gratuites.

Leo Kirch s'est définitivement glissé dans le baquet de la Formule 1. Lundi 8 octobre, le groupe allemand a pris le contrôle de la Slec, la société britannique détentrice des droits mondiaux de la F1 jusqu'en 2110 ! Déjà propriétaire de 38 % du capital, il en contrôle désormais 58,3 %, Bernie Ecclestone, le grand argentier du sport automobile, conservant pour sa part 25 % des parts. Question : le groupe Kirch va-t-il appliquer à l'automobile les mêmes règles commerciales qu'il utilise pour le football ? Détenteur des droits mondiaux des coupes du monde 2002 et 2006, il est, pour beaucoup, responsable de l'inflation galopante des droits TV.

Des prix 4 à 5 fois supérieurs au Mondial 98

En France, où aucun accord n'a été signé à ce jour, Kirch réclamerait 150 millions d'euros (près d'un milliard de francs) aux chaînes pour le Mondial 2002. Une somme quatre à cinq fois supérieure à celle que TF1, France 2 et France 3 ont déboursée globalement pour l'édition 1998.« Mais tous les amateurs de football, en France, regarderont la prochaine coupe du monde à la télévision »,rassurait le docteur Alexander Liegl, directeur général de KirchMedia, lors du Sportel, le marché mondial du sport et de la télévision, qui s'est tenu du 3 au 7 octobre à Monaco.« Les accords seront signés avant la fin de l'année. »Un optimisme qui n'est pas partagé par les diffuseurs :« C'est un coup de bluff pour faire accélérer les négociations »,estime le responsable d'une chaîne française. Pour Alexander Liegl, les prix demandés par Kirch ne sont pas prohibitifs :« La différence entre les droits payés et les revenus publicitaires était trop importante dans le passé,affirme-t-il.Par exemple, pour le Mondial 98, en Grande-Bretagne, BBC et ITV ont payé 5,3 millions d'euros (35 millions de francs) pour les droits TV et, d'après la presse spécialisée, les revenus publicitaires d'ITV se sont élevés à 80 millions d'euros (525 millions de francs). Pour la seule finale, où le spot de 30 secondes était vendu 960 000 euros (6,3 millions de francs), les recettes ont été de 24 millions d'euros (157 millions de francs). »

Le groupe Kirch peut donc jouer la montre. D'autant qu'il a déjà amorti, avec les différents contrats signés à ce jour, les 880 millions d'euros (presque 5,8 milliards de francs) payés pour l'obtention des droits TV à la Fifa (Fédération internationale de football association). Les probables accords en France, Grande-Bretagne et Italie, les trois grands marchés manquants, ne seront que bénéfices.« On a le temps... jusqu'au coup d'envoi du match d'ouverture »,ironise Alexander Liegl, pour qui« la baisse des revenus publicitaires et les récents événements dans le monde n'affecteront pas les négociations ».Seule certitude : le temps du diffuseur unique et gratuit est révolu.

Couverture maximale

Si le football et la Formule 1 semblent pencher vers les chaînes payantes, ce n'est pas le cas pour les jeux Olympiques, indique clairement Jacques Rogge, nouveau président du Comité international olympique.« Nous recherchons évidemment un équilibre commercial,souligne-t-il.Mais le but premier est d'atteindre la couverture maximale à travers le monde. Nous regardons les audiences avant les revenus. De plus, nous privilégions les négociations à long terme, en offrant ainsi la garantie d'un budget aux villes organisatrices. C'est une sécurité, surtout en période de baisse des recettes publicitaires. »Même si cela n'empêche pas l'inflation : les droits TV des jeux Olympiques de Pékin, en 2008, sont 28 % supérieurs à ceux de Sydney, en 2000...

Envoyer par mail un article

Kirch poursuit le bras de fer sur les droits TV

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.