Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

France Soir tire le premier sur Paris

12/10/2001

Dans un contexte marqué par le prochain lancement de quotidiens gratuits, France Soir s'attaque aux 30-40ans de la capitale, avec un supplément à paraître le 15 octobre.

Neuf mois après son passage sous pavillon italien,France Soirsemble émerger de sa torpeur. Le quotidien du groupe Poligrafici Editoriale avait testé son potentiel le soir du 11 septembre en mettant en kiosques 50 000exemplaires gratuits sur Paris. À compter du 15 octobre, il proposera une nouvelle une nationale,« plus sobre »,accompagnée d'un supplément quotidien,Paris France Soir,placé au centre du journal et diffusé sans supplément de prix dans la capitale et sur la petite couronne. Le directeur de la publication, Giovanni Serafini, veut couvrir à la fois l'actualité locale parisienne et l'actualité nationale« chez le petit commerçant parisien ou l'entrepreneur ».

Doté d'une maquette spécifique,Paris France Soirouvrira sur une partie liée à l'actualité parisienne et à la vie des arrondissements, suivie d'un guide des loisirs. Après des négociations avec les syndicats, ce supplément est pour le moment limité à seize pages, ce qui en laisse trente-deux à la version nationale, la capacité des machines plafonnant à quarante-huit. En cas de succès, il serait donc imprimé à part pour atteindre vingt-quatre pages à terme. Comme les titres italiens de Poligrafici,La Nazioneà Florence ouIl Giornoà Milan, qui proposent précisément vingt-quatre pages de supplément.

Cinq à huit pages de publicité début 2002

Paris France Soirprendrait ainsi de vitesse le quotidien gratuit20 minutes Francequi a déjà testé deux numéros zéro, mais hésite sur sa date de lancement depuis les événements du 11 septembre. Son concurrent direct,Métro,aurait au contraire relancé ses projets, pris langue avec l'imprimerie du groupe Figaro, Roissy Print, et initié le recrutement de ses équipes.

Dans ce contexte très concurrentiel,Paris France Soirparie sur une équipe de quinze journalistes issus de l'édition nationale et placés sous la responsabilité de Jean Maçon (ex-Le Parisien)pour séduire les trente à quaranteans. La régie vise cinq à huit pages de publicité début 2002, ce qui suffirait, selon le titre, à rentabiliser le produit. Poligrafici Editoriale a parallèlement entrepris la restructuration de Régie Print, sortie exsangue de la crise. Sous l'autorité du nouveau gérant Claudio Rossi, cette mission est confiée à Michel Cros, qui a recruté Armelle de Chaunac, à la direction de la publicité. La tâche est immense : le titre vise à terme un chiffre d'affaires de 15,24 millions d'euros (100 millions de francs) contre... 4,5 à 5,3 millions d'euros (30 à 35 millions de francs) cette année.

Envoyer par mail un article

France Soir tire le premier sur Paris

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.