Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

INTERNET

Les fans du « chat »

12/10/2001

Deux jours après les attentats aux États-Unis, le jeudi 13 septembre, Edwy Plenel, directeur de la rédaction duMonde, participe à un « chat ». Jusqu'à six cents internautes se connectent alors pour lui poser leurs questions en direct. Derrière cet événement, Canalchat. Née en octobre 1999, cette société a commencé par inviter les surfeurs à dialoguer sur son site avec des personnalités comme Bill Gates, Julia Roberts, etc. Il y a un an, elle décide de diversifier ses revenus, principalement issus de la publicité en ligne, et de réorienter son activité vers l'organisation de forums événementiels. Elle propose donc aux médias et aux grands comptes de leur créer sur mesure une interface graphique de « chat », en cobranding ou en marque blanche. Une prestation de marketing viral est assurée sur demande. Des modérateurs sont aussi chargés de trier les questions avant et pendant le forum.

Au-delà d'un forfait de 4 573,47 euros (30 000 F) pour douze mois, les tarifs varient selon les prestations choisies. Plusieurs sociétés se laissent peu à peu convaincre, parmi lesquelles Le Monde, mais aussi M6, France Télévision, Adidas, la RATP, Lancôme, etc.

Élargir son offre

Et Canalchat n'hésite pas à élargir son offre pour répondre à de nouveaux besoins : elle vient ainsi de réaliser un minisite avec accès à un « chat » permanent pour une quinzaine de médecins qui testent un médicament contre le diabète pour la société Novartis Pharma. Canalchat, qui table en 2001 sur un chiffre d'affaires de 0,5 million d'euros (3,3 MF), se dit d'ores et déjà à l'équilibre et espère engranger des bénéfices en 2002.

Envoyer par mail un article

Les fans du « chat »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.