Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Jean-Louis Prévost prend l'avantage

09/05/1998

Lundi 4mai, Jean-Louis Prévost a gagné la première manche de la bataille qui l'oppose à Jacques Ménard pour le contrôle deLa Voix du Nord.Le président du directoire du quotidien lillois a réussi, lors de l'assemblée générale de Voix du Nord Investissement, le holding détenteur de 70% du capital, à faire voter sa transformation en société en commandite par actions (SCA) par 13073voix, contre 3911vo-tes opposés et 74abstentions, en renforçant de cette manière son contrôle sur le groupe de presse. Si André Soleau, vice-président du directoire deLa Voix du Nord,a aussitôt affirmé que«l'affaire est close»et que«cette victoire met définitivement fin à l'OPA, la transformation de la société en commandite nous permettant dorénavant de préserver le capital de toute autre tentative»,il faut encore attendre jusqu'au 19mai pour en être certain. Jacques Ménard, l'ancien directeur de la publicité du quotidien, qui conduisait l'OPA, a saisi le tribunal de commerce de Lille pour mettre en cause«la validité de cette assemblée générale».

Droit d'agrément en question

Il conteste en effet à la direction son refus de prendre en compte les 2739voix représentées par des pouvoirs qu'il possédait, au nom du«droit d'agrément»,en vertu duquel toute transmission d'actions doit recevoir l'aval du conseil de surveillance.«Ce droit d'agrément n'est pas légitime»,estime-t-il. Si le tribunal de commerce lui donne raison, les décisions de l'assemblée générale seraient alors obsolètes et Jacques Ménard pourrait atteindre la minorité de blocage. En attendant cette nouvelle date butoir, les spéculations sont toujours vives sur l'identité de l'agresseur qui se cache derrière Jacques Ménard. Sur ce point, ce dernier est resté muet«malgré les questions qui lui ont été posées à plusieurs reprises au cours de l'assemblée générale»,souligne André Soleau. Le nom qui, actuellement, circule le plus souvent reste en tout cas celui du groupe Hersant, qui avait déjà tenté de prendre le contrôle du quotidien à la fin des années 80, ce qui avait entraîné le rachat de l'entreprise par ses salariés.

Envoyer par mail un article

Jean-Louis Prévost prend l'avantage

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.