Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

L'info, nouvelle bataille d'audience des chaînes

19/10/2001

Attentats, bombardements en Afghanistan, anthrax... Depuis le 11 septembre, les grandes chaînes de télévision s'affrontent sur le terrain de l'information. Une guerre d'image se joue aussi en coulisses.

France Télévision a perdu la bataille de l'info en septembre. » « Ainsi fond l'avance de TF1 sur l'info. » Contradictoires, ces deux titres, parus le 11 octobre dansLa TribuneetLibération,témoignent de la guerre que se livrent TF1 et France Télévision. Depuis le 11 septembre, les chaînes hertziennes mobilisent leur rédaction pour suivre en direct le conflit en Afghanistan. À TF1, trente-cinq personnes sont présentes au Pakistan, en Afghanistan (avec l'Alliance du Nord), au Tadjikistan et à la frontière iranienne. Ils sont trente à France 2 où des équipes sont en outre présentes en Ouzbékistan et en Égypte. De son côté, France 3, qui ne dispose pas de correspondants à l'étranger, est parvenue à dépêcher dix-huit journalistes, en grande partie pour son magazinePièces à conviction,diffusé le 18 octobre. Pour Robert Namias, directeur de l'information de TF1, il suffit de faire parler les chiffres pour mesurer son leadership.« En septembre,souligne-t-il,notre journal de 20 heures a réuni 9,34 millions de téléspectateurs, soit un million de personnes de plus qu'un an auparavant. Le 13 heures a, lui, conquis 650 000 personnes supplémentaires par rapport à septembre 2000. À France 2, le gain est de 700 000 personnes pour le 20 heures et de 50 000 pour le 13 heures. »

Surcoût rédactionnel

La bataille de l'audience a donc joué en faveur de TF1. Pourtant, France 2 prend un malin plaisir à pointer du doigt la nervosité de la Une depuis l'arrivée de David Pujadas au journal de 20h.« C'est la vitrine de la chaîne,estime Philippe Harrouard, directeur adjoint de la rédaction de France 2.David apporte un coup de jeune avec un style très vif, percutant et clair. »On se souvient aussi de ce 20 heures où PPDA arpentait les rues de New York avec le même invité qui accompagnait, la veille, le présentateur de la chaîne publique. David Pujadas a lui-même repris l'invité de Jean-Pierre Pernaut, au 13 heures, répond Robert Namias.« Mais c'est vrai qu'avec son présentateur venu de LCI et Olivier Mazerolle à la direction de l'information, France 2 est en train d'acquérir une culture de l'info »,reconnaît-il.

À France 3, Hervé Brusini, directeur de l'information, revendique lui aussi un gain compris entre 500 000 et 1 million de téléspectateurs sur ses éditions. Le 11 septembre, la chaîne a commencé par un couac en refusant d'arrêter un téléfilm« par respect du téléspectateur »après une page spéciale sur les attentats. Depuis, France 3 s'est rattrapée en suivant notamment l'application des plans Vigipirate en régions :« Nous avons montré que nous pouvions rassembler un public propre à une télévision de proximité, tout en couvrant un événement international »,insiste Hervé Brusini. La chaîne a ensuite réussi sa couverture de l'explosion de Toulouse où sa station régionale a pourtant subi des dégâts évalués à 1,75 million d'euros (11,5 millions de francs).

Le suivi de la guerre entraîne un surcoût pour les rédactions. Sur la première quinzaine, après le 11 septembre, TF1 l'estime à 30 000 euros (200 000 francs) par jour. À rapporter à un budget quotidien de ses deux journaux de 260 000 euros (1,7 million de francs).« C'est modeste compte tenu des audiences,estime Robert Namias.L'intérêt pour la guerre est tel que dès qu'on parle d'autre chose, un million de téléspectateurs quittent le journal. »Pour Philippe Harrouard, il va falloir« faire attention au budget de l'info une fois que tout sera terminé ».Selon lui,« l'émulation réciproque »à laquelle se livrent les chaînes est surtout une façon de capitaliser sur l'avenir :« On sait bien qu'on ne peut pas dépasser TF1... pour l'instant. »

Envoyer par mail un article

L'info, nouvelle bataille d'audience des chaînes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W