Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE QUOTIDIENNE NATIONALE

Au régime minceur

19/10/2001

Touchée par le ralentissement des investissements publicitaires, la presse quotidienne nationale commence à couper dans ses effectifs.

L'euphorie de l'année 2000 est bien loin pour les quotidiens nationaux, touchés de plein fouet par le ralentissement économique et ses conséquences sur les dépenses publicitaires (-12% en pagination publicitaire en janvier-août 2001, par rapport à la même période de 2000). Prudents ou alarmistes selon les cas, les éditeurs commencent à tailler dans le vif.Le Figaroa récemment ouvert un « guichet » de départs volontaires, visant les salariés âgés de 57 à 62 ans. Les départs ne sont pas remplacés et les promotions restent bloquées.

Encourager le départ des seniors

La démarche est la même auMonde, officiellement en retard de plus de 15,2 millions d'euros (100 millions de francs) sur son budget. Olivier Biffaud, secrétaire général de la rédaction, a la délicate mission de proposer des économies et, si possible, de diminuer les effectifs. Les salariés de plus de 55 ans qui souhaitent quitter l'entreprise peuvent le faire dans des conditions intéressantes depuis le 1er octobre et jusqu'au 31 décembre,« la direction se réservant le droit de refuser leur départ »,précise Olivier Biffaud. Une formule tout ce qu'il y a de plus légal, et taillée sur mesure pour Pierre Georges, directeur adjoint de la rédaction, qu'on dit tenté de profiter de l'occasion.« Nous ne nous sommes pas fixé d'objectifs »,assure Olivier Biffaud, même si une cinquantaine de personnes seraient concernées.Le Mondea aussi avancé au 30 octobre l'arrêt du supplémentLe Monde interactifet supprimé deux pages dans chaque numéro et chaque supplément du journal.

De telles mesures sont effectives depuis déjà longtemps àLibération, qui entame son troisième plan d'économie. Depuis juin dernier, les contrats à durée déterminée ne sont pas reconduits et le cahier « Tentations » du vendredi est remis en cause. Le directeur général Évence-Charles Coppée, qui souhaite supprimer une vingtaine d'emplois, a passé en revue les prestataires et a confié au cabinet Arthur Andersen une mission d'audit de la régie, dont le chiffre d'affaires atteindrait 24,4 millions d'euros (160 MF) cette année contre plus de 35 millions d'euros (230 MF) en 2000.

Les titres les plus prospères ne sont pas épargnés.Les Échoscoupent dans la pagination rédactionnelle des suppléments et arrêtent le mensuelConnectis, consacré à la nouvelle économie.L'Équipesabre dans ses budgets de communication et demande à ses journalistes de réduire leurs frais de déplacement.

Envoyer par mail un article

Au régime minceur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.