Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

Tennis : les chaînes jouent en double

02/11/2001

À l'heure où le tournoi de tennis de Bercy s'achève à Paris, le duo formé par Pathé Sport et France Télévision vient d'acheter pour trois ans les droits de diffusion des Tennis Masters Series.

Trois jours avant l'ouverture du tournoi de tennis de Paris Bercy, Pathé Sport s'est offert, le 26 octobre dernier, les droits de retransmission des Masters Series pour trois ans à partir de 2002. Cet accord, d'un montant de 4,5 à 5,7 millions d'euros (30 à 37 MF), permet à Pathé Sport de diffuser en direct quatre cents heures de tennis, en couvrant neuf tournois majeurs : Indian Wells, Miami, Monte-Carlo, Rome, Hambourg, Canada, Cincinatti, Stuttgart et Paris Bercy. En revanche, France Télévision s'attribue les finales des tournois de Paris Bercy et Monte-Carlo. Pathé Sport les diffusera en différé.

Depuis deux ans, la chaîne sportive, qui a fait du tennis l'un des trois piliers de sa grille - elle négocie actuellement la prolongation du contrat avec Wimbledon, qu'elle diffuse depuis vingt-quatre mois -, joue en double avec France Télévision sur les Masters Series, la Coupe Davis et la Fed Cup.

Ententes inévitables

Par ailleurs, Eurosport et France Télévision, forts de leur accord auprès de l'Union européenne de radiotélévision, détiennent les droits des trois autres tournois du Grand Chelem : US Open, Australie et Roland Garros. Eurosport détient aussi, en exclusivité cette fois, les droits européens du tournoi féminin WTA et des tournois de l'ATP masculin, hors Masters Series.

Ces ententes tacites n'ont donc rien de nouveau, mais elles sont devenues inévitables.« Tout le monde y trouve son compte,explique François Fèvre, le directeur de l'antenne de Pathé Sport.Cela permet d'optimiser au mieux les droits. »De fait, s'il est extrêmement attractif auprès des téléspectateurs et des annonceurs, le tennis est très gourmand en heures d'antenne. Un handicap pour les chaînes hertziennes, mais une aubaine pour les thématiques, qui doivent remplir leurs grilles et satisfaire les « mordus ».

Par ailleurs, ces accords permettent de répondre au mieux aux attentes des organisateurs de tournois.« Contrairement à d'autres événements sportifs, notre économie repose sur des sources de revenus assez diversifiées et équilibrées », explique Michel Grach, le responsable du département médias de Roland Garros à la Fédération française de tennis. Pour autant,« il faut faire attention à l'exposition finale,tempère Larry Scott, directeur des opérations à l'ATP.Les sponsors refusent de venir s'il y a trop de télévisions payantes ». Reste à trouver un juste équilibre entre argent et exposition télé...

Envoyer par mail un article

Tennis : les chaînes jouent en double

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.