Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet

Nielsen/VNU, leader mondial de la mesure d'audience

02/11/2001

NetRatings, spécialiste de la mesure de l'audience par panel et filiale, via AC Nielsen, de l'éditeur néerlandais VNU, fait main basse sur son concurrent Jupiter Media Metrix.

La chute des dotcoms continue d'entraîner dans son sillage les sociétés Internet les plus fragiles. Dernière en date : Jupiter Media Metrix, société de mesure de l'audience par panel et d'études sur Internet créée en 1996, est rachetée par sa concurrente NetRatings, fondée en 1997, pour seulement 79,3 millions d'euros (520 millions de francs). Une opération qui devrait être définitivement bouclée avant la fin du premier trimestre 2002.

Croissance mal gérée

Pour NetRatings, filiale d'AC Nielsen, société contrôlée depuis février dernier par VNU, ce rachat constitue un pas décisif. D'autant que son chiffre d'affaires en 2000 était sept fois inférieur à celui de Jupiter Media Metrix (23 millions d'euros, soit 151 MF, contre 160 millions d'euros, soit 1,05 milliard de francs) et que son instrument de mesure est moins répandu. Alors comment expliquer ce retournement de situation ? Comme beaucoup de start-up, Jupiter Media Metrix n'a pas su gérer sa croissance. En fait, Media Metrix n'a jamais digéré le rachat, courant septembre 2000, de la société d'études et de conseil Jupiter pour 523,3 millions d'euros (3,4 milliards de francs). Très rapidement, elle a été confrontée à un problème de structure et de trésorerie, alors que le marché des dotcoms se contractait. Conclusion : il ne lui resterait plus en caisse que quelque 50 millions d'euros (328 MF) au premier semestre. Dans le même temps, le cours de son action s'est effondré de 97 % au Nasdaq, pour ne plus valoir que 50 cents.

De son côté, NetRatings (13 dollars l'action) a rejoint le giron de Nielsen/VNU. Malgré des pertes (9,4 millions d'euros au premier semestre, soit 61,7millions de francs), la société créée par Dave Toth a su éviter de brûler tout son argent. Elle compte 140 salariés pour 450 chez Media Metrix et ses liquidités s'élèveraient à 373 millions d'euros (2,4 milliards de francs). Selon 01net.com, la perte nette de NetRatings représente 82 % de son chiffre d'affaires, contre 191 % pour Jupiter Media Metrix.« Cette acquisition est une étape logique et majeure de notre stratégie de création d'un standard pour la mesure de l'audience sur Internet », a commenté Dave Toth, président de NetRatings, qui récupère un portefeuille de sept cents clients.

En France, le marché des panels compte trois acteurs. NetValue, dont le chiffre d'affaires ne dépassait pas les 3,2 millions d'euros (21 millions de francs) en 2000, a fait savoir qu'elle fermait son bureau aux États-Unis et au Mexique et qu'elle allait réduire ses effectifs de moitié, à cent dix personnes à la fin de l'année. Ainsi que Jupiter MMXI et Médiamétrie eRatings.com (filiale à 50/50 de Médiamétrie et de NetRatings), qui commercialise la mesure par panel de NetRatings. Il est encore trop tôt pour savoir comment les offres vont être optimisées, mais on se doute bien que les deux panels ne vont pas subsister.« Dans ce contexte de rationalisation du marché de l'Internet, l'acquisition de Jupiter MMXI par NetRatings doit favoriser la rentabilité des mesures pour asseoir leur pérennité », estime François Blum, directeur général de Médiamétrie eRatings.com.

Envoyer par mail un article

Nielsen/VNU, leader mondial de la mesure d'audience

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.