Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Intérêt général

Internet déchaîne son coeur

18/12/2001

À l'approche des fêtes, les sites Web rivalisent de générosité en s'engageant pour des causes citoyennes ou humanitaires. Une façon d'améliorer leur image tout en incitant les surfeurs à surmonter leurs craintes vis-à-vis du paiement en ligne.

Excellent vecteur de communication pour les actions de solidarité des entreprises (cf.Stratégiesn°1148), Internet s'est révélé, avec les attentats du 11 septembre aux États-Unis, un extraordinaire moyen d'action et de mobilisation pour les internautes (cf.Stratégiesn°1205). Aussi, pour Noël, sociétés et surfeurs multiplient cette année les élans de générosité sur le Web. Par exemple, PriceMinister, un site de vente de biens culturels d'occasion, s'est associé à la Croix-Rouge française pour lancer une campagne de collecte de fonds inédite : les surfeurs peuvent vendre leurs livres ou CD sur le site au profit de l'association. Il leur suffit pour cela d'ouvrir un compte spécifique. L'argent des transactions est directement versé à la Croix-Rouge par virement. Pour PriceMinister, c'est l'occasion d'offrir un choix de produits plus large à ses acheteurs et de toucher une nouvelle cible.« Le produit des ventes sera attribué à la lutte contre l'illettrisme en France,ajoute Olivier Mathiot, directeur marketing du site.Cette action correspond à notre philosophie de marque, car nous plaidons pour la démocratisation de la culture et revendiquons nous aussi une forme de générosité. »

Partenariats avec des agences créatives

De manière générale, la solidarité fait « bon effet » sur une plaquette. L'agence Duke a récemment annoncé s'être engagée en faveur de l'enfance défavorisée en réalisant pour l'association Children Action le site childrenaction.org. De même, l'agence Watch&Cli'c a annoncé la mise en ligne de cvotresolidarite.com, volet solidarité et action humanitaire du portail cvotresante.com, présenté par Michèle Barzach, ancienne ministre de la Santé.

Yahoo s'est, quant à lui, engagé pour le Téléthon des 7 et 8 décembre pour la deuxième année consécutive. Le portail a en effet pris part au Décrypthon (lire p.34), un projet destiné à rassembler des milliers d'ordinateurs personnels pour effectuer les calculs nécessaires à la recherche contre les maladies génétiques et les maladies rares. Il a également diffusé des bannières Klikédon pour encourager les surfeurs à donner en ligne : plus de 645 000 euros ont ainsi pu être collectés sur le Web, sur un total de 76 millions d'euros (498,53 MF).

Un média adapté

On peut y voir le signe que les surfeurs sont prêts à surmonter leurs réticences vis-à-vis du paiement en ligne pour marquer leur solidarité. De fait, si 3 % seulement des internautes ont fait leur premier « e-don », selon un sondage Ipsos-Médiangles pour aidez.org, Internet est perçu par 61 % des surfeurs comme un média adapté pour agir dans l'urgence face aux événements tragiques. Ils sont même 70 % à penser qu'Internet est plus simple et plus rapide que le courrier ou le téléphone dans ce cas précis.

Conscient de ce potentiel comme de la fonction pédagogique du don en ligne, le site d'enchères en ligne ebay.fr a organisé pendant trois semaines, en novembre, une vente exceptionnelle au profit des réfugiés afghans. Les internautes ont pu enchérir pour s'entraîner avec Marcel Desailly à Chelsea ou acquérir le double disque d'orTostakyde Noir Désir. Au total, près de 53 000 euros ont été récoltés et reversés à Action Réfugiés, l'association française de soutien au Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Action Réfugiés entend fournir 16 000 couvertures aux populations afghanes, ainsi qu'un abri à 1 200 réfugiés.

Envoyer par mail un article

Internet déchaîne son coeur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.