Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Un nouveau Figaro magazine sur fond de tensions

18/01/2002

Pas de délai de mise en route ni de trêve des confiseurs pour la nouvelle direction duFigaro magazine. À peine installés, Patrick de Carolis, directeur général, Christine Kerdellant, directrice de la rédaction, et Éric Meyer, directeur adjoint de la rédaction, sont sous la pression d'une nouvelle formule dont la date de sortie a été fixée au 19 janvier. Le titre, diffusé en France à 481 595 exemplaires en 2000-2001, connaît depuis trois mois une baisse de 3 % de ses ventes en kiosques, la diffusion payée du magazine perdant 0,5 % en 2001.

Pressée par la direction du groupe et sa régie Publiprint, la nouvelle équipe a donc rapidement redessiné la maquette en interne et réorganisé le contenu autour de trois axes : les grands reportages, la littérature -une nouvelle clôturera systématiquement le magazine-, et les « grandes signatures », largement renouvelées. Parmi elles, l'écrivain Stéphane Denis et Yves Messarovitch, conseiller éditorial du président de la Socpresse, Yves de Chaisemartin. Alain Griotteray prendrait progressivement du recul. Enfin, l'éditorial de début de journal est supprimé.

Une mue difficile

Cette mue du quatrième magazine d'actualité de France semble difficile. Dix jours avant la date prévue pour sa sortie, l'équipe de tête tentait de convaincre Yves de Chaisemartin d'échelonner la réforme sur plusieurs numéros. Simultanément, alors que le directeur adjoint de la rédaction en charge de la photo, Yann Méot, quitte le journal, une partie de la rédaction ne cache pas ses réserves, notamment vis-à-vis d'Éric Meyer, arrivé en décembre.

Envoyer par mail un article

Un nouveau Figaro magazine sur fond de tensions

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.