Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

INTERNET

Lycos France, une intégration dans la douleur

18/01/2002

Les fondateurs de Multimania et de Caramail, deux sociétés rachetées par Lycos Europe, n'ont pas réussi à travailler ensemble. Michel Meyer est évincé au profit d'Alexandre Roos, qui prend la direction de Lycos France.

Cela ne finira donc jamais ? ». À la cafétaria de Lycos France, les salariés sont inquiets et désabusés. Ils viennent d'apprendre l'éviction de Michel Meyer, fondateur de Multimania et PDG depuis l'été dernier de Lycos France. Sa nomination avait déjà entrainé le départ de Marie-Christine Levet, la fondatrice du portail. Cette fois, c'est le triumvirat de Caramail qui prend le pouvoir : Alexandre Roos, trente-deux ans, centralien, cofondateur de Caramail, devient directeur général de Lycos France. Orianne Garcia, sa compagne depuis dix ans, directrice de la communication et du marketing de Caramail, et Christophe Schaming, directeur technique, le seconderont, vraisemblablement dans les mêmes fonctions au sein de Lycos.

Quand Lycos Europe a racheté à l'automne 2000 Spray/ Caramail et Multimania, c'était dans l'objectif d'élargir son positionnement de moteur de recherche à la messagerie et aux sites personnels. Une stratégie de développement externe payante, puisqu'en France, Lycos est désormais le deuxième réseau Internet derrière Wanadoo.

Caramail en position de franc-tireur

Mais si, sur le papier, tout devait fonctionner, l'intégration des équipes a été bien plus difficile et douloureuse. Réunir sous la même bannière cinq pionniers du Net français s'est avéré impossible. Tous entrepreneurs, avec des visions stratégiques différentes, ils ne pouvaient pas travailler ensemble... Multimania et Caramail sont de surcroît des concurrents historiques dans l'univers des sites de communautés.

D'ailleurs, dès son rachat, Caramail, en franc-tireur, n'a eu de cesse de plaider sa différence. Pas question pour Alexandre Roos de reporter à Michel Meyer. Caramail dépendait juridiquement de... Lycos Europe. Son équipe de 30 personnes n'avait pas déménagé dans les locaux de Lycos France comme Multimania. Aujourd'hui, alors que l'exportation de l'expertise Multimania dans le domaine des sites personnels est aboutie au niveau européen, on peut penser que Lycos Europe a moins besoin de Michel Meyer. Après 40 licenciements, Lycos France compte 130 salariés. Alexandre Roos devra encore réduire les effectifs et supprimer les doublons. Il devrait également diminuer le nombre de directions et mettre en place une organisation moins verticale, plus souple et réactive. Caramail a réussi son pari : se faire intégrer à ses conditions en étant maître à bord.

Envoyer par mail un article

Lycos France, une intégration dans la douleur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.