Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RADIO

Les salariés de Nostalgie s'accrochent

15/05/1998

Les explications des dirigeants de NRJ n'ont pas rassuré les salariés de Nostalgie. Après s'être étonnés de la vente de leur station au groupe de Jean-Paul Baudecroux (cf.Stratégies27avril adressée à Lionel Jospin. En tout, deux pages et demie d'explications dans lesquelles ils retracent la manière dont leur candidature a été écartée et leur souhait de voir leur offre de rachat retenue. Pour l'heure, Matignon n'a pas encore répondu, mais les salariés de Nostalgie ne désarment pas. Une consultation générale devait être mise en place cette semaine pour connaître le pourcentage de salariés souhaitant toujours être actionnaires de la radio (ils étaient 76% en janvier dernier) et les conditions dans lesquelles l'opération pourrait se dérouler. Les résultats seront connus lundi 18mai. Déjà, le comité d'entreprise de Nostalgie s'est étonné des différences entre le business plan et les propos tenus par les repreneurs.«Comment peuvent-ils déclarer vouloir investir plusieurs millions de francs alors qu'ils prévoient par ailleurs des investissements stables?s'interrogent-ils.Par ailleurs comment peuvent-ils n'augmenter la masse salariale que de 3% et vouloir embaucher entre 25 et 50personnes?»Autant de questions auxquelles les dirigeants de NRJ devront répondre, même si ces arguments présentent bien peu de valeur sur le plan juridique.

Envoyer par mail un article

Les salariés de Nostalgie s'accrochent

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.