Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE GRATUITE

Metro débarque à Marseille

25/01/2002

Marseille devrait être la tête de pont en France de l'éditeur suédois Metro International, qui projette de lancer plusieurs gratuits dans l'Hexagone. Il a obtenu de la mairie l'implantation de quatre cents présentoirs sur le domaine communal, - incluant la Régie des transports marseillais - pour 76 euros l'unité et 1 % du chiffre d'affaires HT annuel. Le quotidien serait lancé en mars. La mairie de Marseille précise qu'aucun contrat de distribution n'est encore signé avec Metro. Riccobono est pressenti pour imprimer le titre. Cet imprimeur compenserait ainsi le départ annoncé deL'Équipeet d'Aujourd'hui en France,qui disposeront de leur imprimerie d'ici à la fin 2003.

Les réactions n'ont pas tardé. D'abord au quotidienLa Provence,dont le directeur de la rédaction, René Gérard, ne cache pas ses velléités de contre-offensive.« Notre actionnaire, Hachette, nous a donné le feu vert pour lancer une étude de faisabilité sur le lancement d'un quotidien gratuit »,lâche-t-il. De son côté, l'Union nationale des diffuseurs de presse se mobilise par la voix de Louis Lippi, président régional :« Cette presse n'en est pas une, elle crée une concurrence déloyale en ne subissant pas la sanction du lectorat. Les ventes des quotidiens vont forcément baisser et nous craignons pour les quatre-vingts kiosques marseillais, dont 10 à 30 % sont déjà fragilisés. »Un front uni semblait se dessiner le 24 janvier, avec une réunion commune entre l'UNDP,La ProvenceetLa Marseillaise.Enfin, le SNJ-CGT a écrit aux maires de Marseille et de Paris pour leur rappeler« les dangers de cette presse entièrement livrée à la publicité ».

Envoyer par mail un article

Metro débarque à Marseille

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.