Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Le défi industriel des journaux gratuits

01/02/2002

Annoncés pour le premier semestre, les quotidiens gratuits 20 Minutes et Metro s'apprêtent à lancer la phase industrielle de leur projet.

Les quotidiens gratuits20MinutesetMetrodevraient faire leur apparition d'ici à la fin mars.« Nous arrêterons bientôt notre date de lancement, mais notre intention reste bien de sortir avant la fin du premier trimestre »,confirme Francis Jaluzot, le PDG de20MinutesFrance. Les deux gratuits, filiales de groupes scandinaves, ont bouclé leur recrutement. La distribution sera assurée par colportage et via des présentoirs fixes dans Paris. L'affrontement porte désormais sur la délicate question industrielle, avec un volume de 850 000exemplaires quotidiens : 450 000 pour 20Minutes et 400 000 pourMetro.En comparaison, la diffusion payée duParisienest de 357 000exemplaires... Les prestataires techniques doivent être capables d'imprimer en couleurs, dans les délais d'un quotidien, un cahier de 24pages pourMetroet de 32pages pour20Minutes.Un vrai défi.

Après des tractations compliquées, Schibsted, la maison mère de20Minutes,aurait finalement fait appel aux imprimeries de Rotosud, filiale du groupe de presse gratuite Spir Communication, lequel pourrait entrer dans le capital de 20Minutes France. De son côté,Metroa pris langue, sans succès, avec Le Monde Imprimerie, qui a finalement conclu un accord avecLes Échos.En septembre 2001, le groupe suédois s'est donc tourné vers la Socpresse, propriétaire de Roissy Print (et duFigaro). En vain, encore, avant de se rapprocher de l'ancienne filiale de la Socpresse, Presse Alliance, éditrice deFrance Soir, basée à Aubervilliers.

Bol d'air pour France Soir

« Rien n'est signé à ce jour avecMetro»,assurait-on àFrance Soirle 25 janvier, alors que planait une grève du personnel pour le 29 janvier. Forte d'une capacité d'un million d'exemplaires, l'imprimerie d'Aubervilliers a édité plusieurs numéros zéro deMetro,et serait sur le point de formaliser un accord qui ne ferait pas mention d'éventuels échanges de contenu entre le cahier Paris deFrance Soiret le futur quotidien. Voilà qui apporterait un précieux bol d'air àFrance Soir,dont le prix de vente vient de baisser de 0,99 à 0,75euro, ainsi qu'à son propriétaire, le groupe Poligrafici Editoriale, plombé parFrance Soirà la Bourse de Milan.

Envoyer par mail un article

Le défi industriel des journaux gratuits

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.