Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Les NMPP regagnent du terrain

15/02/2002

Les Nouvelles Messageries de la presse parisienne dressent un bilan d'étape satisfaisant de leur plan de redressement 2000-2003.

Les NMPP font souvent parler d'elles à l'occasion d'une grève des ouvriers du Livre. Le 5 février dernier, Yves Sabouret s'est efforcé de donner une autre image, celle d'un« climat d'apaisement »dont rend compte, à mi-parcours, son plan stratégique 2000-2003. Le directeur général des NMPP se dit en phase avec ses objectifs visant à porter de 9 % à 6 % du prix de vente le coût d'intervention des messageries d'ici à la fin 2003. Son but est d'aboutir à une meilleure compétitivité avec les Messageries lyonnaises de presse, qui n'ont pas la charge des quotidiens et offrent de meilleures marges, avec un prix facial moyen de ses titres de 3,81 euros, contre 1,98 euro pour les NMPP. Un plan social prévoit de supprimer en quatre ans 800 postes sur 2 425emplois en CDI. Sur la période 2000-2001, 420personnes ont quitté l'entreprise, sans licenciements secs, dans le cadre de contrats anticipés de travailleurs salariés (Cats). Le coût d'intervention du distributeur a déjà atteint le taux médian de 7,5 %.

Consolider le réseau des points de vente

En 2001, les NMPP ont recueilli les fruits de cette politique puisqu'elles ont bénéficié du retour deMicro hebdoet d'une cinquantaine de petits titres, soit un apport de 22 millions d'euros.« Nous avons reconquis des parts de marché sur notre concurrent »,s'est félicité Yves Sabouret. En 1999, le départ vers les MLP d'hebdomadaires commePoint de vueavait déclenché la crise qui a abouti au plan 2000-2003. Le bilan des ventes fait toutefois apparaître un recul de 2,66 % en 2001.« Les 35 heures favorisent plutôt la lecture longue, comme en témoignent les bons chiffres de l'édition »,note Yves Sabouret. La revalorisation de la rémunération de diffuseurs de 13 % à 15 %, non prévue initialement, vise cependant à consolider le réseau des points de vente : il est passé de 33 640diffuseurs en 1994 à 31 504 en 2001. Les NMPP programment la réouverture de 1 500points de vente d'ici à 2003, dont 150 en région parisienne. À cette date, Yves Sabouret prévoit que le déficit de la branche des quotidiens (38,1 millions d'euros) aura été réduit de moitié.

Envoyer par mail un article

Les NMPP regagnent du terrain

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.