Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

FINANCE

Des levées de fonds divisées par deux

15/02/2002

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : selon l'indicateur Digital Business, les sociétés Internet avaient levé 1,8 milliard d'euros en 2000, à travers 703opérations financières, soit un rythme de trois levées de fonds par jour. Un an plus tard, les montants ont diminué de plus de la moitié : 838,5 millions d'euros ont été mobilisés en 2001 au cours de 337 opérations financières.« Cette décrue des investissements, depuis l'e-krach du printemps 2000, ne doit pas occulter la réalité,commente Renaud de Chavanne, rédacteur en chef du Digital Business Globe.L'année 2000 était tout à fait exceptionnelle et il serait faux de conclure qu'en 2001 les investisseurs ont laissé tomber les sociétés Internet. En moyenne, elles ont bouclé chaque mois vingt-huit opérations pour un montant de 69,9 millions d'euros. »Depuis mai 2001, le seuil de référence est même tombé à 50 millions d'euros levés chaque mois, bien loin des 149,5 millions mensuels en 2000.

L'année 2001 révèle surtout une évolution dans les investissements, avec la multiplication des opérations de fusion/acquisition (8 % des opérations enregistrées, contre 1 % en 2000), relayant des levées de fonds plus difficiles à conclure.« On observe aussi une croissance des seconds et ultérieurs tours de table, qui passent de 16 à 40 % du nombre des opérations, et de 46 à 72 % des montants levés »,poursuit Renaud de Chavanne. Enfin, la dernière tendance est à la montée en puissance des investisseurs industriels, qui interviennent dans 18 % des opérations en 2001, pour 6 % en 2000.

Envoyer par mail un article

Des levées de fonds divisées par deux

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.