Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Radio

RMC Info dans les paddocks

22/02/2002

Après la Coupe du monde de football, la station a acheté les droits radio de la Formule 1. De quoi agacer encore davantage ses concurrentes.

Alain Weill se fâche tout rouge.« Nous ne laisserons plus les membres du GIE Sport Libre nous diffamer »,clame le patron de RMC Info à qui veut l'entendre. Détentrice, en exclusivité, des droits radio de la prochaine Coupe du monde de football et, depuis une semaine, des retransmissions des grands prix de Formule1, la station est de plus en plus attaquée par ses concurrentes. Radio France, Europe1, RTL, RFI, Sport O'FM et, tout récemment, les stations indépendantes régionales membres du Syndicat interprofessionnel des radios et télévisions indépendantes (Sirti) se sont réunies au sein d'un Groupement d'intérêt économique pour récupérer les droits de diffusion du Mondial 2002.« Nous sommes les seuls autorisés à commenter les rencontres en direct,insiste Alain Weill.Si une autre station affirme le contraire, je me réserve le droit de contester ses propos devant les tribunaux. »

Un compromis peu envisageable

Le GIE ne reste pas les bras croisés. En coulisse, les actions se multiplient. Et, depuis peu, les stations, qui comptent bien envoyer des journalistes en Asie pour la Coupe du monde de football, n'hésitent plus à utiliser leur propre antenne pour donner de la voix. Jean-Marie Cavada, le président de Radio France et porte-parole du GIE, est allé plaider sa cause sur France Inter... et Europe1.« Pas question d'entrer dans le jeu et de faire payer les journalistes »,note-t-il, en prenant soin d'éviter toute attaque directe contre Alain Weill. La critique porte plutôt sur les fédérations sportives, coupables, à ses yeux, d'engager les radios dans une spirale financière et de bafouer le droit à l'information.

De son côté, RTL a invité Marie-George Buffet, la ministre de la Jeunesse et des Sports, pour évoquer le sujet en direct. Cette dernière doit réunir toutes les parties prenantes lundi 25 février, dans l'espoir de trouver un compromis. Ce qui ne sera pas facile, car le malaise paraît profond.

Alain Weill estime en avoir suffisamment fait en matière de conciliation.« J'ai écrit à RTL le 4 décembre 2001 pour évoquer un partenariat sur la Coupe du monde. Pas de réponse. J'ai proposé à France Inter les commentaires en direct sur les grandes ondes, le but par but à France Info, Europe1 et RTL, avec présence dans le stade. Pas de réponse. »Il veut porter le débat sur un autre terrain.« Nous ne sommes pas une société de droits sportifs, contrairement à RTL Group, actionnaire de Sportfive, qui a vendu à RTL Radio un partenariat concernant l'équipe de France de football. Ce sont eux qui ont ouvert la boîte de Pandore. Pas moi. »

Par ailleurs, RMC Info semble avoir quelques difficultés à conclure des accords avec des radios régionales. Cette solution recevrait le feu vert du Conseil supérieur de l'audiovisuel, en permettant de compléter la couverture nationale des retransmissions des matchs de la Coupe du monde. Selon RMC Info, des pressions auraient été exercées auprès des dirigeants de ces radios. Celles-ci sont affiliées au Sirti, qui vient de rejoindre le GIE, et sont réunies au sein du couplage Les Indépendants, commercialisé par Lagardère Active... le propriétaire d'Europe1.

RMC Info espère récupérer 1,52 million d'euros de recettes publicitaires pour la Coupe du monde de football et autant pour la F1. De quoi rentabiliser des droits achetés, respectivement, 564 000 euros et « entre 300 000 et 460 000 euros », dixit Alain Weill. La station, qui a perdu 6,1 millions d'euros en 2001, est condamnée à gagner son pari, car Alain Weill a promis l'équilibre financier en 2003 à ses actionnaires.

Envoyer par mail un article

RMC Info dans les paddocks

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies