Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Presse

PQN : Arnaud Lagardère s'attaque au péril jeune

08/03/2002

Le PDG de Lagardère Médias est à l'origine d'une opération de sensibilisation de la jeune génération à la presse quotidienne nationale. Dès le 11mars, vingt jeunes interrogeront vingt personnalités.

Qu'on se le dise : Arnaud Lagardère est jeune et il aime les jeunes. C'est le sens de l'opération Questions de génération, conçue par le président de Lagardère Médias, quarante et un ans, pour réconcilier les 18-24 ans avec la presse quotidienne nationale. En partenariat avec Thierry Happe, le patron de l'agence de ressources humaines HR Gardens (Havas Advertising), l'ensemble des quotidiens nationaux publiera, à partir du 11 mars, les interviews de vingt personnalités aussi différentes que Muriel Robin, Guy Roux, Nicolas Sarkozy, Étienne Chatiliez, Hubert Védrine, Yves Coppens, Bernard Cassen ou Jean-Claude Trichet. Leurs auteurs ? Des « adulescents » de 18 à 24 ans jugés représentatifs de leur génération par la Sofres.

Resserrer les liens

Accueillis dans les rédactions parisiennes, ces apprentis journalistes ont choisi eux-mêmes leurs interviewés et les sujets qu'ils voulaient aborder.« L'élection présidentielle est propice au débat,explique Thierry Funck-Brentano, directeur de la communication et des ressources humaines du groupe Lagardère.Nous avons voulu l'alimenter en donnant la parole à une génération de six millions de personnes que l'on entend rarement et qui nous reproche souvent de ne pas l'écouter. »L'opération sera relayée par un site (questionsde generation.com) et par un livre que les jeunes dédicaceront eux-mêmes le 28 mars à 10 000 leaders d'opinion.

Pour Lagardère, premier éditeur de presse magazine via Hachette Filipacchi Médias, c'est aussi l'occasion de resserrer les liens avec les quotidiens nationaux auxquels est associéLe Journal du dimanche,titre qui lui appartient.« C'était une façon collective de se pencher sur cette génération qui arrive sur le marché du travail »,estime Jérôme Bureau, le directeur de la rédaction deL'Équipe.

Pour les éditeurs, l'opération répond à une préoccupation de fond. Dans tous les quotidiens nationaux, les jeunes sont un véritable casse-tête. L'érosion du lectorat de la presse quotidienne, perceptible depuis dix ans, est chez eux plus rapide encore.« Cette tranche de lecteurs ne se renouvelle pas,explique Michel Vidal-Subias, patron du Syndicat de la PQN.La désaffection croissante de cette génération est pour une bonne part responsable du rapide vieillissement du lectorat des quotidiens. »Personne, pour l'instant, n'a trouvé la formule magique pour retenir les 18-24ans. Le quotidien est souvent associé au modèle parental, dont ils cherchent justement à s'éloigner. Il a perdu son statut d'objet familier dans le salon.

Mieux traiter les thèmes porteurs

Mais l'éditorial est aussi mis en cause.« Cette génération aborde la presse à travers des entrées thématiques et non plus par l'actualité,analyse Jean-Marie Charon, sociologue des médias au CNRS (1).Elle est notamment en rupture totale avec la politique, largement traitée dans les quotidiens, lesquels présentent assez souvent les jeunes comme des délinquants. Enfin, la plupart des thèmes qui les intéressent (survie de la planète, avenir de l'humanité, modes de vie) sont sous-traités. »

Dans ce désamour, la place prise par les magazines, spécialement en France et en Europe du Sud, joue un rôle considérable.« C'est l'un des gros problèmes rencontrés par la presse quotidienne,poursuit Jean-Marie Charon.Au lieu de critiquer la non-information véhiculée dans les magazines, la presse quotidienne devrait plutôt s'inspirer du travail réalisé sur l'écriture, la maquette et la recherche des attentes du lectorat jeune. »Le groupe Hachette, qui s'adresse de plus en plus aux jeunes à traversPremièreouElle Girl, en France ou à l'étranger, trouvera certainement là l'occasion d'être entendu.

(1) Jean-Marie Charon vient de publier La Presse des jeunes aux éditions La Découverte.

Envoyer par mail un article

PQN : Arnaud Lagardère s'attaque au péril jeune

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.